RMC Sport

Ligue 1: les investisseurs chinois souhaitent "apprendre le savoir-faire français"

Au lendemain du match Nice-PSG diffusé dimanche à 13h pour cibler le public asiatique, Dusheng Gong, directeur du chinese desk d’OCA, a expliqué pourquoi le championnat de France intéressait autant les investisseurs venus notamment de Chine.

Dimanche, le match entre l’OGC Nice et le Paris Saint-Germain a été diffusé exceptionnellement à 13h pour offrir une meilleure visibilité à la Ligue 1 en Asie. Cette opération commerciale a été "saluée" par Dusheng Gong, le directeur du chinese desk d’OCA (société de conseil et d'expertise comptable qui a notamment assisté les investisseurs chinois lors du rachat du club de la Côte d’Azur en juin 2016).

L’homme a expliqué qu’offrir plus de visibilité à la Ligue 1 en Chine pourrait être bénéfique pour les deux pays: "Aujourd’hui je compte 100 à 200 millions de fans de foot chinois, il faut travailler avec la Chine".

La Chine cherche une histoire et un "savoir-faire"

Pour lui, c’est d’abord la Chine qui a beaucoup à gagner en s’intéressant au championnat de France. "L’État chinois a un grand rêve, celui de renforcer le développement du football pour toute la nation" a-t-il déclaré, avant de poursuivre: "Pour beaucoup d’investisseurs chinois, c’est une bonne opportunité d’aller regarder ce qui se passe à l’étranger pour favoriser le développement de ce sport en Chine".

Dusheng Gong affirme justement - dans la vidéo ci-dessus - que la France a un "système très solide" et beaucoup de "savoir-faire" à apprendre à la Chine: "Les investisseurs viennent chercher non seulement un club de qualité, mais aussi une histoire". 

La Ligue 1 presque invisible en Chine

Si les investisseurs souhaitent s’inspirer de notre championnat, Dusheng Gong a également assuré que le football français a tout à y gagner. "Sur les cinq grands championnats européens, seules rencontres de Ligue 1 ne sont pas diffusées en Chine, c’est dommage car on ne voit pas la valeur clé du football en France".

Il en est persuadé, plus de visibilité donnerait "envie" aux marques et investisseurs chinois de venir et pourrait rapporter beaucoup de "revenus publicitaires". Concernant la programmation du match de dimanche, Dusheng Gong l'a affirmé, "il faut continuer". "Peut-être que dans le futur, les Chinois attendront chaque semaine un ou deux matches de Ligue 1. Ce serait génial pour nous, et pour les Français" a-t-il conclu.

AC