RMC Sport

Monaco-Rennes: Aulas critique la différence d’arbitrage entre Mandanda et Lopes

Le président de l’OL Jean-Michel Aulas fait une nouvelle fois savoir son mécontentement sur les réseaux sociaux, ce samedi, après la sortie manquée de Steve Mandanda lors de Monaco-Rennes. En comparant cette action avec l'exclusion d’Anthony Lopes la semaine dernière, il critique un arbitrage à deux vitesses.

Moins de deux journées se sont écoulées en Ligue 1 et l’arbitrage fait déjà parler. Ce samedi, les choix de Jérémie Pignard lors de Monaco-Rennes ont été discutés. D’abord celui d’exclure Youssouf Fofana au quart d’heure de jeu pour une semelle sur Gaëtan Laborde. Et puis celui de ne donner qu’un carton jaune à Steve Mandanda, malgré une charge du poing sur la tête de Breel Embolo dans sa surface et l’intervention du VAR (30e).

La sortie litigieuse de Mandanda lors de Monaco-Rennes, le 13 août 2022
La sortie litigieuse de Mandanda lors de Monaco-Rennes, le 13 août 2022 © Capture écran Amazon

"C’est vrai que l’intervention de Steve est assez proche de celle d’Anthony mais les sanctions ne sont pas les mêmes: qui a raison? Benoît Bastien ou Jéremie Pignard?, interroge le président lyonnais Jean-Michel Aulas sur son compte Twitter. Je laisse les spécialistes en disserter…"

Trois matchs ferme pour Lopes

Vendredi dernier, pour le match d’ouverture de la saison de Ligue 1, le gardien de l’OL Anthony Lopes avait écopé d’un rouge pour une sortie kamikaze sur Mounaïm El Idrissy, offrant également un penalty à son adversaire.

Coutumier du fait, l’international portugais avait ensuite été sanctionné de trois matchs de suspension ferme pour ce jeu dangereux. Le prochain match de l’OL et la réaction de son président, vendredi prochain contre Troyes, seront particulièrement scrutés.

JAu