RMC Sport

OL: Emerson successeur de Juninho sur coup franc? Bosz le juge "exceptionnel"

Interrogé sur les tireurs de coups francs dans son club dans une interview pour Canal+, l’entraineur de l’OL Peter Bosz a loué les qualités d’Emerson, le meilleur d’entre tous selon lui mais... "trop gentil".

À l’Olympique Lyonnais, le sujet des tireurs de coup franc est plus important qu’ailleurs depuis le passage de Juninho, qui a marqué 44 fois dans cet exercice avec le maillot rhodanien. Cette saison pourtant, personne ne semble sortir du lot et s’imposer comme le maitre artificier du club. Mais la situation pourrait changer prochainement: dans une interview pour le Canal Football Club, l’entraineur Peter Bosz a affirmé qu’Emerson était le tireur le plus performant de l’effectif.

Interrogé à ce sujet, le coach néerlandais, arrivé cet été, a affirmé qu’Emerson était le meilleur sur coup franc, "à [son] avis". "Un jour, tu me diras que j’avais raison", s’est esclaffé Bosz, visiblement sûr de son fait, qui n’a pas cité d’autres noms et semble laisser entendre que le joueur est "exceptionnel" sur l'exercice. Arrivé en prêt de Chelsea cet été, le latéral gauche italien a pour l’instant fait des débuts réussis avec l’OL, disputant huit matchs, inscrivant un but et comblant un vrai manque dans l’équipe.

"Il est trop gentil"

Pourtant, malgré ses qualités de pied et la confiance de Bosz, Emerson n’a frappé que très peu de coups de pied arrêtés depuis le début de saison. "Oui, tu sais pourquoi? Parce qu’il est trop gentil, a éclairci son entraineur. Nous, on a dit "c’est toi le numéro 1". Mais en match, d’autres lui prennent le ballon et lui laisse faire. J’ai dit à Emerson qu’il venait de Chelsea et qu’il devait prendre son ballon."

Il est donc possible que l’on voit l’Italien, vainqueur de la Ligue des champions et de l’Euro l’an passé, prendre plus de responsabilités dans le futur. Cela pourrait commencer dès ce samedi (21h): dans le cadre de la 10e journée de Ligue 1, l’OL reçoit l’AS Monaco, dans un match décisif pour la suite de sa saison.

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport