RMC Sport

OL-Monaco: avec un Paqueta étincelant, Lyon fait un beau coup et se rapproche du podium

L'OL s’est imposé ce samedi contre Monaco (2-0) lors du choc de la 10e journée de Ligue 1. Longtemps malchanceux, Karl Toko-Ekambi a marqué le premier but de la rencontre sur un penalty avant de voir Jason Denayer doubler la mise.

La défaite d'Angers au Parc des Princes contre le PSG (2-1) a peut-être ouvert la voie aux concurrents du SCO. En attendant le match de l'OM contre Lorient et celui de Nice face Troyes, Lyon a parfaitement saisi sa chance ce samedi. En l'emportant contre Monaco (2-0) lors du choc de cette dixième journée de Ligue 1, les Gones se sont rapprochés du podium du championnat grâce aux deux buts de Karl Toko-Ekambi et Jason Denayer.

"C’est un but de renard des surfaces, a plaisanté Jason Denayer au micro de Canal +. On a fait un match complet. On a contrôlé en première période. En deuxième on leur a laissé de l'espace mais on a su se créer des occasions. L’important cette saison c’est d’apprendre de nos erreurs et on le fait match après match. Quand tout ce passe bien on prend des points et quand on enchaîne on monte au classement."

Lyon a longtemps gâché

Poussé par près de 50.000 spectateurs massés dans les tribunes du Groupama Stadium, l'OL a rapidement dicté le rythme de cette rencontre. Avec un Rayan Cherki aligné à la pointe de l'attaque, Peter Bosz espérait dynamiter la défense monégasque. Mais lors ce premier acte, c'est surtout Houssem Aouar et Karl Toko-Ekambi qui se sont illustrés. L'attaquant camerounais, d'abord, a buté à deux reprises sur Alexander Nubel.

Le gardien allemand, prêté par le Bayern, a bien capté une frappe enroulée de l'ancien buteur de Villarreal avant de détourner une jolie tête. A l'image de "KTE", Lyon a longtemps manqué de réussite. Idem pour Houssem Aouar.

Tirant profit d'un bon pressing de Bruno Guimaraes sur Youssouf Fofana, le milieu offensif s’est retrouvé dans une bonne position à l’entrée de la surface. Mais sa frappe est passée à côté et privé les Gones d'une avance tout sauf illogique à la mi-temps.

Paqueta est rentré et Lyon a marqué

Après une première période assez décevante, les Monégasques auraient dû attaquer le second acte avec plus d'envie. Mais rien, l'équipe entraînée par Niko Kovac n'a rien montré ou presque pendant ce match contre Lyon. Si le technicien croate avait lancé son aventure sur le Rocher à la faveur d'un bon match contre l'OL la saison passée, ce samedi il est passé à côté de son sujet.

Al'inverse, Peter Bosz a su faire un changement clé après l'heure de jeu. Laissé sur le banc après son retour express du Brésil, Lucas Paqueta a métamorphosé le jeu lyonnais après son entrée sur le terrain. Certes , l'international auriverde n'est pas impliqué sur le penalty obtenu par Léo Dubois et transformé par Karl Toko-Ekambi (1-0, 74e), mais il a encore accéléré le rythme sur ses prises de balle.

C'est encore lui qui a lancé Emerson dans la surface monégasque dans les derniers instants du match et ainsi permis au latéral italien d'apporter le danger avec un centre dans les six mètres de Nubel. Lui aussi revenu de la sélection, Jason Denayer a parfaitement coupé le caviar de l'Italien pour sécuriser la victoire lyonnaise (2-0, 90e).

"Paqueta c’est un supert joueur et il fait une différence quand il est sur le terrain, a encore salué Jason Denayer. Les clubs comme l’OL ont besoin de joueurs comme lui."

Provisoirement cinquième de Ligue 1 avec cette belle victoire contre Monaco, l'OL se relance après deux nuls consécutifs en championnat. Désormais à égalité avec Angers et Nice, respectivement troisième et quatrième du classement, Lyon a signé un gros coup ce samedi. Les deux prochains matchs en diront long sur la faisabilité des ambitions de Lyon: contre Nice et Lens.

JGL