RMC Sport

OM-PSG: que risque Marseille après les incidents au Vélodrome ?

L’OM et le PSG se sont quittés sur un résultat nul (0-0) ce dimanche lors de la 11e journée de Ligue 1. Le club marseillais pourrait être sanctionné après coup par la LFP en raison du comportement de ses supporters au Vélodrome. Une situation qui risque potentiellement d’entraîner une perte de points en championnat.

L’OM de Jorge Sampaoli a livré une belle prestation ce dimanche face au PSG et obtenu un nul mérité au Vélodrome (0-0). Mais le club phocéen risque de payer cher le comportement de certains supporters et pourrait même perdre, d’un point de vue comptable, la récompense d’un choc parfaitement maîtrisé sur le terrain lors de cette 11e journée de Ligue 1.

>> OM-PSG, les infos en direct

Déjà dans le viseur de la commission de discipline de la LFP à cause des débordements de ses fans pendant le déplacement à Angers (0-0), le 22 septembre, Marseille devrait voir l’instance disciplinaire se pencher sur les incidents intervenus en marge du duel contre Paris. Outre l’intrusion d’une personne sur une action offensive de Lionel Messi, plusieurs parisiens ont été la cible de projectiles pendant les match.

Aux abords du Vélodrome, neuf policiers ont été blessés dont un commissaire à l’occasion du sommet du championnat de France. 21 individus ont été interpellés et placés en garde à vue selon les informations de BFMTV.

Un point qui pourrait être perdu, vers un huis clos?

Après le nul face au SCO, la Ligue avait déjà pris plusieurs sanctions contre l’OM en raison d’un envahissement de terrain et d’affrontements entre supporters des deux équipes sur la pelouse du stade Raymond Kopa. Outre la fermeture des tribunes visiteurs pour tous les déplacements des Marseillais en championnat jusqu’au 31 décembre, le club présidé par Pablo Longoria avait également écopé d’un point de retrait avec sursis sur une durée d’un an… A peine un mois plus tard, la LFP pourrait donc bien transformer ce sursis en peine ferme.

"Cela me paraît très sévère, tant le retrait de point avec sursis que l'interdiction de déplacement pour nos supporters, avait alors déclaré à l'AFP Jacques Cardoze, directeur de la communication de l'OM. Surtout pour un match qui est allé à son terme et lors duquel auquel blessé n'a été enregistré."

De la même manière, la commission de discipline prévue ce lundi pour statuer du cas de Saint Etienne-Angers a également abordé le sujet de OM-PSG. L'instance pourrait décider d'autres sanctions contre Marseille comme par exemple, la fermeture partielle ou totale de tribunes du Vélodrome voire un ou plusieurs huis clos en Ligue 1. Reste à savoir si la LFP rendra directement sa décision ou si elle mettra le dossier en délibéré et ne prendra que des mesures à titre conservatoire dans un premier temps.

L’OM avait renforcé la sécurité

La perte d’un point au classement a clairement inquiété l’OM ces derniers jours. Dès la victoire contre Lorient la semaine dernière, Dimitri Payet avait recadré les fans. Vendredi, Pablo Longoria a écrit aux supporters pour leur demander du calme pendant le Classique. Idem avec le maire de Marseille, Benoît Payan, qui a demandé au peuple marseillais d’être "à la hauteur" du rendez-vous.

Histoire de joindre le geste aux mots, l’OM avait renforcé son dispositif de sécurité au Vélodrome avec pas moins de 874 stadiers et même quatre filets amovibles pour assurer la protection des joueurs sur le terrain.

Payet réclame des sanctions exemplaires

En attendant de savoir quelle suite la commission de discipline de la LFP va donner à ce dossier, Dimitri Payet a lui-même exprimé son ras-le-bol face au comportement de certains supporters.

"Merci au public qui a mis le feu et a été exemplaire, mais j'ai aussi vu des bouteilles, des chargeurs, des briquets, j'en ai déjà vu sur moi, je sais ce que c'est, a regretté le capitaine olympien en zone mixte. Certains dérapent, on risque de perdre des points, on ne peut pas dire que ces gens-là aiment l'OM. Je suis désabusé, je ne comprends pas, on se sait observés, il faut des vraies sanctions, on ne peut plus attendre que quelqu'un soit blessé."

Si la Ligue décide de révoquer le sursis olympien suite aux incidents avec les supporters, le Classique face au PSG rapporterait donc zéro point à l’OM. Cruel pour la bande de Jorge Sampaoli et Mattéo Guendouzi qui avait bien mérité son point sur le terrain.

JGL