RMC Sport

OM: "Zidane m'a dit que j'étais un grand joueur" se confie Waddle

-

- - Icon Sport

Il y a 30 ans, Chris Waddle rejoignait l'Olympique de Marseille. L'ancienne icone du Stade Vélodrome s'est confiée dans un entretien au Daily Mail où il est revenu sur sa période avec l'OM et sa rencontre avec Zidane quelques années plus tard.

Trois années et 140 matchs disputés avec le maillot de l'Olympique de Marseille suffisent pour marquer les esprits et une génération. Chris Waddle a été l'un des artisans majeurs des trois titres consécutifs de Première Division entre 1990 et 1992 et de plusieurs épopées européennes des Phocéens. Au point d'avoir quelques fans prestigieux. 

"Henry m'a dit qu'il venait de Paris pour venir me voir jouer"

"J'ai rencontré Zinédine Zidane lors d'un match de charité. C'était un fan de Marseille. Son palmarès est plus étoffé que le mien", raconte Chris Waddle pour Daily Mail. "Il m'a dit: "Tu étais un joueur de premier plan". Je me suis dit: "attends, est-ce que ça fait de toi un top, top player?". se souvient assez ému l'homme aux 62 sélections avec l'Angleterre

"Cela a été la même chose avec Thierry Henry. Il m'a dit: "Je venais de Paris avec mon père juste pour te regarder. Tu pouvais battre un joueur sans déplacer la balle". narre l'ancienne gloire de l'OM. Il y a 30 ans, Chris Waddle devenait le joueur anglais le plus cher de l'histoire en quittant Tottenham pour Marseille en août 1989. Une aventure difficile à oublier. 

"Le policier a déchiré la contravention et m'a escorté jusqu'à l'entraînement" 

"Un jour, j'étais en retard pour aller à l'entraînement, se rappelle Waddle. Un policier m'arrête et commence: "vous savez à quelle vitesse vous allez?" Puis il s'est arrêté et m'a regardé, "Waddle?". Il a déchire la contravention pour excès de vitesse et m'a demandé de le signer", se souvient Waddle, encore marqué par la folie marseillaise. 

"Avant de partir, l'officier m'a demandé pourquoi j'étais en retard. Je lui ai dit que l'entraînement avait commencé depuis 15 minutes. Il ma dit de le suivre, a commencé à allumer les gyrophares et m'a escorté", révèle Waddle sur une anecdote qui résume bien son nouveau statut à l'époque. "On me poursuivait dans les centres commerciaux comme avec des cris d'écolières", raconte l'homme qui a 58 ans maintenant. "Vous êtes en train de passer par les issues de secours et de sauter dans des voitures. Je pensais: "Qu'est-ce que c'est que ça?"." Une folie qui s'achèvera en 1992 où Waddle a quitté Marseille pour revenir en Angleterre à Sheffield. 

GL