RMC Sport

PSG: Pochettino a cru à une blague pour Messi

Mauricio Pochettino souligne le gros travail de Leonardo et de Nasser Al-Khelaïfi pour le recrutement de Lionel Messi au PSG l’été dernier. Lui-même n’y a pas cru quand on lui a annoncé la nouvelle.

Comme beaucoup, Mauricio Pochettino n’imaginait pas Lionel Messi ailleurs qu’au FC Barcelone. Il a donc peiné à croire Leonardo, directeur sportif du PSG, quand celui-ci l’a appelé pour le prévenir de l’éventualité du transfert de la star argentine à Paris cet été.

"Leonardo m'appelle pour me dire: 'il y a la possibilité de signer Messi, tu l'aimes ou tu ne l'aimes pas?', a-t-il raconté mercredi sur la Cadena Cope. La bonne chose c'est que Leonardo m'a appelé pour me demander... (rires). Je dis: ‘c’est une vraie question ou... ?’, je pensais que c'était une blague. Il dit: ‘Il y a une possibilité que Léo vienne, qu'en penses-tu? Oui ou non?’ Et je dis: ‘on va le chercher?’ (rires) Et c'est là que la gestion commence. Chaque soir, Leonardo m'appelait pour m'expliquer où en était la situation. Au moment où la possibilité du PSG apparaît, Léo veut venir ici. Ensuite, nous avons parlé quand la situation est devenue claire et qu’il ne restait plus que certains détails à régler? Avant, non. C'était une conversation très normale, très naturelle. On avait l'avantage d’avoir des joueurs comme Neymar et Di Maria qui lui avaient parlé et il avait une idée de ce que sont le PSG et Paris."

Pochettino dédramatise la polémique de son remplacement face à Lyon

Depuis son arrivée dans la capitale français, le sextuple Ballon d’or a disputé cinq matchs et inscrit un but. Il a aussi manifesté son mécontentement au moment d’être remplacé face à Lyon, le 19 septembre dernier. Un épisode déjà oublié par Pochettino.

"Le jour du changement contre Lyon, il a été surpris qu'aucun joueur ne veuille quitter le terrain, explique-t-il. Nous parlons du meilleur joueur du monde qui quitte le terrain à 1-1 au tableau d'affichage le jour de ses débuts au Parc des Princes. Et il s'étonne. Je lui demande: ‘Comment vas-tu?’ Et il me regarde comme pour dire: ‘Non, je vais bien’. Mais c'était juste ça. Pour information, ce que nous voulions, c'était le protéger de la possibilité de quelque chose de pire. Ensuite, il n’a pas joué les deux matchs suivants et nous avons eu de la chance qu'il récupère rapidement. Et puis, contre City, il a été décisif dans un match aussi important. Je répète qu'il n'y avait aucune sorte d'intention autre que celles de le protéger et de prendre soin de lui. Si vous avez Messi et que vous êtes à 1-1, vous aurez de meilleures chances de gagner le match s'il est sur le terrain. C’est une évidence très claire. Il ne fait aucun doute que son adaptation est bonne et, avec le temps, il fera les mêmes records qu'il a fait au FC Barcelone."

NC