RMC Sport

PSG: répétition des efforts, statistiques, blessures... Verratti répond aux critiques

Invité de Rothen Régale, ce vendredi sur RMC, le milieu du PSG Marco Verratti en a profité pour répondre aux différentes et récurrentes critiques le concernant.

Certains l'adorent, d'autres s'attardent sur ses points faibles, mais une chose est sûre: Marco Verratti ne laisse personne indifférent. Invité exceptionnel de Rothen Régale ce vendredi sur RMC, le milieu italien du PSG a été questionné sur les fréquentes critiques le visant.

La première concerne sa capacité, ou son incapacité, à répéter les efforts dans l'entrejeu. Notamment dans un schéma avec un milieu à deux devant la défense. "Il y aura toujours des gens qui doutent, s'amuse-t-il. Il y a des gens qui doutent de Cristiano Ronaldo, qui disent que c’est de sa faute si la Juventus est sortie, il y a aussi des gens qui doutent de Messi. Moi je ne suis rien comparé à eux. Je suis très bien au milieu, à deux ou à trois. Si je dois faire encore plus d’efforts à deux, je les ferai, mais ce n’est pas aux gens que je dois montrer ça, c’est au coach. (…) Je suis capable de courir, et j’aime beaucoup défendre, je suis le premier à le faire, il le faut dans une équipe où tu as Neymar ou Mbappé. On ne peut pas demander à Neymar de toujours se replier et de faire 12km par match, c’est pour ça que d’autres joueurs doivent courir. Dans le foot d’aujourd’hui, quand tu es au milieu, il faut courir."

>>> Les podcasts de Rothen Régale

"Je n’ai eu qu’une blessure musculaire cette saison les autres ce sont des coups"

Et si en plus le milieu peut se montrer décisif, c'est encore mieux. Or, avec 57 passes décisives (et 9 petits buts) en 338 apparitions sous le maillot parisien, Verratti a une marge de progression sur le plan des statistiques.

"Les passes, c’est une statistique sur laquelle je dois faire plus, oui, reconnait-il. Avec le système actuel je suis un peu plus près des attaquants, c’est un peu plus facile de faire la dernière passe. Avant, en relayeur, je pouvais faire une jolie passe à Neymar par exemple, mais Ney repassait ensuite le ballon à Kylian, donc ce n’était que l’avant-dernière passe. Avec mon nouveau rôle, il faut améliorer ces statistiques."

Enfin, Marco Verratti a abordé le sujet des blessures, assez récurrentes chez lui. Et donc répondu implicitement aux remarques sur son hygiène de vie. "Je n’ai eu qu’une blessure musculaire cette saison, se défend-il. Les autres ce sont des coups, comme celui de Payet." Et de faire une révélation à ce sujet: "J’ai dû faire trois infiltrations pour jouer contre le Barça (à l’aller), je me suis tué pour jouer ce match. J’ai aussi pris un coup à l’entraînement avec Marquinhos, je n’arrivais plus à marcher. Ce sont des choses qui arrivent. Le foot d’aujourd’hui, avec le calendrier chargé, si tu es dehors un mois tu vas louper 10 matchs. Moi je veux toujours être sur le terrain, je me sens bien physiquement, et avec le coach on fait un travail spécifique pour cela."

RMC Sport