RMC Sport

Rennes: Kalimuendo n'a "pas de regret" d'avoir quitté le PSG (où l'ambiance est bonne, assure-t-il)

Transféré à Rennes pour un montant avoisinant les 25 millions d'euros, Arnaud Kalimuendo affirme ne pas avoir de regret d'avoir quitter le PSG, où il n'a pas réussi à s'imposer.

Le Stade Rennais a réalisé un joli coup lors de ce mercato estival, en s'attachant les services d'Arnaud Kalimuendo, qui s'est engagé jusqu'en 2027 en provenance du PSG. Le club breton a déboursé près de 25 millions d'euros (bonus compris) pour attirer le buteur de 20 ans. Un deal dans lequel Paris a négocié un pourcentage sur une éventuelle revente.

Officiellement présenté ce mardi, Kalimuendo a confirmé qu'il avait pris "la meilleure décision" possible pour son avenir. "Dans la vie, il est important de ne pas se mettre de barrière. Aujourd'hui, je suis concentré sur ce que je dois faire au Stade Rennais. L'avenir dira ce qu'il se passera mais je vais faire mon boulot ici. Il n'y a pas de regret pour le PSG, je ne regrette rien dans la vie", a souligné le nouvel attaquant breton.

Pas de discussion avec Galtier

Après avoir effectué une préparation prometteuse au Japon avec le club de la capitale, Kalimuendo avait participé au Trophée des champions remporté face à Nantes à Tel-Aviv (4-0). Il quitte le club de sa région natale avec seulement cinq apparitions en professionnel (167 minutes). Avant son départ, le néo-Rennais a confirmé qu'il n'avait pas eu de discussion avec Christophe Galtier. "Je voulais des conditions que je n'allais pas avoir au PSG. Sur ce que le club attendait par rapport à moi, je n'ai pas eu de discussion", a-t-il poursuivi.

Avec le transfert de Kalimuendo, le PSG n’avait plus encaissé une somme aussi importante pour l’un de ses joueurs depuis que le Betis Séville a levé l’option d’achat de Giovani Lo Celso en avril 2019 (22 millions d’euros). Avec son départ et celui d’Angel Di Maria (Juventus), le PSG va sans doute devoir se renforcer d’ici la du mercato afin d’étoffer son secteur offensif. D’autant que Julian Draxler et Mauro Icardi ont intégré le groupe de joueurs mis à l’écart, sur lesquels ne compte pas Christophe Galtier. Pour l’instant, seul Hugo Ekitike a été recruté en attaque (prêté avec option d’achat par Reims).

AS, avec Pierre-Yves Leroux