RMC Sport

Riolo: "L’OL chasse Monaco !"

-

- - -

Retour sur la 29e journée de Ligue 1 et la « révolution » annoncée de la vidéo dans le foot.

Après avoir raté la semaine dernière l’événement interplanétaire de notre foot - la défaite du PSG face à l’OL - je faisais donc mon retour à la L1. Quoi de neuf ? Trois bons matches un dimanche ! Un événement, encore ! C’était moins bien avant. Et ça avait débuté avec le nul de Monaco vendredi.

Monaco pensait peut-être que sa deuxième place était déjà au chaud, même en jouant mal. Mais en concédant un nul, en gâchant une victoire promise devant Caen (2-2), l’ASM doit maintenant se méfier du retour annoncé de l’OL. Dans ce Monaco, il faut insister sur les perfs de Lemar. On parle beaucoup, trop, des perles et autres pépites de la L1. Je ne sais pas ce que sera la carrière de l’ex-Caennais. Contrairement aux devins de la L1, je ne lis pas l’avenir, mais lui me semble vraiment très bon !

Monaco a donc vu l’OL revenir à 6 points. Cornet, Lacazette, Ghezzal : la ligne d’attaque a bien fonctionné à Lyon. Du mouvement, de la fluidité. Indéniablement, l’OL joue mieux sans Valbuena. Et l’OL joue bien mieux aussi quand son milieu est à ce niveau. L’homme à mettre en avant, c’est Darder. Sa justesse technique, sa précision, tout est bon. Il eut été vraiment dommage qu’il se gâche en L1. Heureusement, on constate enfin qu’il est bien la bonne recrue qu’on espérait voir au club. Une semaine après son beau succès devant Paris, l’OL s’est logiquement et largement imposé devant Guingamp. On n’en attendait pas moins.

Et puisqu’on parle de retour, pour l’OM, ça reste possible. Il paraît qu’il faut dire ça quand c’est jouable mathématiquement. A vrai dire, à part les maths, que reste-t-il ? Au niveau du jeu, c’est toujours le néant. Est-ce qu’on mesure ce que signifie le fait d’être incapable de gagner au Vélodrome depuis six mois ? Et le pire, c’est que les intentions sont bonnes ! On a vu des occasions, mais c’est toujours pareil, les attaquants marseillais ne jouent pas ensemble ! Marseille n’a donc pas battu un TFC complètement à la cave et a même été sauvé du braquage par Mandanda. Que dire de plus ?

Entre l’OM et l’OL, on a vu Rennes livrer un gros match devant Nantes. Intense dès le début, assez pour renverser Nantes et se rendre le match facile. Grosicki est évidemment mieux qu’un remplaçant, mais l’homme du jour, c’est Dembélé. Jeune et fort, il va forcément susciter beaucoup d’excitation. Rennes tient la bonne affaire du mercato et le survend déjà. Souhaitons qu’on ne le grille pas, comme on aime le faire dans notre championnat. On pense trop vite gros transfert. La saison dernière, la valeur du club, c’était Ntep. Aujourd’hui, c’est Dembelé. Je vois bien plus de qualités chez Dembélé que chez Ntep, mais dans les deux cas, je déplore les « enflammades » trop rapides.

A force de penser à Chelsea, à force de préparer ce match, le PSG retarde son sacre en L1. Jusque-là, aucun problème. Loin de moi l’idée d’aller analyser les deux derniers matches en envisageant le prochain. Là où, en revanche, il peut y avoir souci, c’est que quand on fait tout pour être prêt pour un événement et qu’on va vers lui avec deux joueurs majeurs diminués, on peut se demander si y penser autant valait le coup ! Verratti et Matuidi joueront peut-être face aux Blues, mais dans quel état ? Ce n’est pas la première fois que je m’interroge sur l’idée fixe de Blanc qui n’a jamais voulu envisager son équipe autrement qu’autour du trio Verratti-Motta-Matuidi. Pourquoi continuer ce 4-3-3 quand il faut jouer avec Rabiot et/ou Stambouli ? Ça frise l’entêtement !

Hors terrain, j’ai constaté que nos têtes pensantes de L1 se sont réjoui de la « révolution » vidéo qui paraît-il est en marche ! Et parce qu’il faut bien buzzer et faire du bruit, on a tout lu et tout entendu comme âneries sur le sujet. Donc quatre cas à l’étude. La GLT, on connaissait. L’erreur sur la personne, OK, pourquoi pas. C’est de l’administratif et ce sont deux cas par an à peine. Le péno et le carton rouge ! Enfin ! J’attends ça avec impatience. Qu’on fasse les essais au plus vite. Qu’on voit vite que les illuminés se trompent ! Etre dans le camp de Thiriez ou de Platini, Maradona, et tant d’ex-stars, voilà la question. Sur le cas du péno, même l’ancien arbitre Bruno Derrien, pourtant favorable à la vidéo (il a même écrit un livre sur le sujet), est très dubitatif ! Quand on réfléchit, on évolue vite et bien sur le sujet. Encore faut-il en être capable. Encore faut-il le vouloir. Se poser cinq minutes, brancher le cerveau et se rendre compte de l’impossibilité de la mise en pratique. Mais puisqu’il faut tester, testons. J’adore l’idée !

Daniel Riolo Journaliste