RMC Sport

Trophée des champions: le PSG renverse Rennes grâce à Mbappé et Di Maria

Le PSG s'est imposé contre Rennes (2-1) ce samedi lors du Trophée des Champions à Shenzhen en Chine et conserve son titre pour la septième année de suite. Les Rennais y ont cru à la suite du but d'Adrien Hunou mais Kylian Mbappé et Angel Di Maria ont renversé le scénario.

Contrairement à la Coupe de France en fin de saison dernière, Rennes n'a pas réussi à subtiliser le Trophée des champions des armoires du PSG. Le club breton s'est incliné ce samedi à Shenzhen en Chine (2-1). C'est la neuvième fois de son histoire que le PSG s'impose de cette compétition, la septième de suite. Mené au score dès le début de rencontre, les joueurs de Thomas Tuchel ont longtemps pousser pour finalement l'emporter.

Hunou profite de la passivité de Kehrer

Incapable de gagner une seule rencontre en préparation, Rennes débarquait en Chine avec une équipe amputée de plusieurs cadres, comme Ismaila Sarr et Mbaye Niang, et rajeunie à l'image de la titularisation d'Eduardo Camavinga au milieu. Le stade, totalement supporter du PSG, a été pris d'une stupeur quand le Rennais Adrien Hunou a été totalement lâché par Thilo Kehrer pour ouvrir le score (1-0, 13e), sous les yeux d'un Alphonse Areola incrédule et impuissant. 

Mbappé a surgi

Auteur de trois buts en préparation, Kylian Mbappé a participé, avec de bons Pablo Sarabia et Ander Herrera, aux nombreuses offensives parisiennes en première période pour tenter d'égaliser. C'est finalement en deuxième période qu'il a fait la différence. Une ouverture lumineuse du capitaine Marquinhos au-dessus de la défense a été intelligemment remise par Pablo Sarabia pour Kylian Mbappé (1-1, 57e). Comme Rennes pour son ouverture du score, il a fallu en passer par les airs pour trouver la faille, la pelouse étant catastrophique suite aux pluies diluviennes des derniers jours dans la région. 

Di Maria, entrée remarquée

Étouffé, les joueurs de Julien Stéphan ont reculé encore et encore, jusqu'à se faire punir. La sortie d'Adrien Hunou, précieux en contre, et surtout l'entrée d'Angel Di Maria, leur ont été fatales. L'Argentin, arrivé en cours de semaine, a catapulté du gauche, avec une aisance insolente, un coup franc en pleine lucarne à la suite d'une faute obtenue par le décidément très en vue Pablo Sarabia. Le gardien rennais Tomáš Koubek n'a pu être que spectateur, comme tout le monde. 

Neymar, calme spectateur

Le spectaculaire coup franc d'Angel Di Maria n'aura provoqué que très peu d'effet à Neymar, présent dans la tribune officielle. Comme Julian Draxler, il était suspendu et a observé de loin ses équipiers lancer la saison avec une sérénité bienvenue, compte tenu du contexte créé par ses envies de départs. Il est tout de même descendu pour participer à la remise de la coupe, taquiné par Marco Verratti et l'homme du match Kylian Mbappé.

Joseph Ruiz