RMC Sport

A quoi ressemblerait la prochaine Ligue des champions sans les clubs de la Super League?

La création de la Super League pourrait entraîner l’absence de ses clubs lors de la prochaine Ligue des champions de l’UEFA. Si c’est le cas, la compétition conservera un certain intérêt mais le casting sera nettement moins prestigieux que d’habitude.

La fin d’une époque. Ou le début d’une autre, c’est selon. L’arrivée de la Super League s’apprête à bouleverser profondément le paysage du football européen. Si cette compétition élitiste voit le jour, elle actera la scission entre une poignée de clubs riches, désireux de s’enrichir encore plus, et le reste des équipes, condamnées à évoluer dans leur ombre. Le coup serait très rude pour les compétitions de l’UEFA. La Ligue des champions bien sûr, mais aussi la Ligue Europa, par extension. Si aucun accord de réconciliation n’est trouvé entre les putschistes et les instances historiques, la prochaine C1 pourrait perdre sérieusement en attractivité.

>> La crise de la Super League en direct

Séville, l’Atalanta et Leicester en tête d’affiche

Sans les douze clubs fondateurs de la Super League, la compétition présenterait un visage nettement moins séduisant. Impossible de remplacer si vite le Real Madrid, le Barça, l’Atlético de Madrid, la Juventus, l’Inter, l’AC Milan, Manchester City, Manchester United, Liverpool, Chelsea, Tottenham et Arsenal. Même si ces équipes ne sont pas toutes habituées à briller en Ligue des champions, elles lui assurent un certain standing chaque année.

Pour l’édition 2021-2022, leur absence ferait clairement baisser le niveau d’un cran. En regardant les classements actuels des différents championnats, l’Espagne serait représentée par le FC Séville, Villarreal, le Betis Séville et la Real Sociedad. L’Italie enverrait l’Atalanta Bergame, Naples, la Lazio et l’AS Rome et l’Angleterre qualifierait Leicester, West Ham, Everton et Leeds. Un casting qui ressemble plutôt à celui de la C3 d'aujourd'hui.

Le PSG et le Bayern pour relever le niveau

Le tableau serait tout de même réhaussé par la présence des clubs allemands: le Bayern Munich, Leipzig, Wolfsburg et l’Eintracht Francfort (Dortmund est actuellement 5e). Mais aussi par les équipes françaises: le Losc et le PSG, avec Monaco en barrages (même si tout reste ouvert en Ligue 1, avec l'OL en embuscade). Il faudrait y ajouter de solides outsiders comme le Sporting Portugal, Porto, l’Ajax Amsterdam, le Zénith Saint-Pétersbourg, le Dynamo Kiev ou Besiktas.

A noter que certains clubs de Super League traversent une saison difficile dans leur championnat et qu’à l’heure actuelle, ils ne sont de toute façon pas en position de se qualifier pour la C1. C’est le cas de Liverpool (6e), Tottenham (7e) et Arsenal (9e) en Premier League. L’UEFA a annoncé lundi le lancement d’une nouvelle formule de la Ligue des champions, mais elle n’entrera en vigueur qu’à partir de 2024.

Les qualifiés actuels en Angleterre, hors Super League:

Leicester, West Ham, Everton et Leeds

Les qualifiés actuels en Espagne, hors Super League:

FC Séville, Villarreal, le Betis Séville et la Real Sociedad

Les qualifiés actuels en Italie, hors Super League:

Atalanta Bergame, Naples, la Lazio et l’AS Rome

dossier :

La Super League

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport