RMC Sport

Dortmund-PSG: Marco Verratti est-il intouchable au milieu?

MISSION DORTMUND. Pour le huitième de finale aller de la Ligue des champions face à Dortmund, le 18 février, la titularisation de Gueye et son profil de ratisseur au côté de Verratti, qui fut une réussite à Lille dimanche (2-0), apparaît la plus évidente à ce jour. Mais l’Italien, s’il se promène en Ligue 1, n’offre pas toujours le même rayonnement à l’étage supérieur.

C’est toujours la même rengaine avec Marco Verratti. Le milieu de terrain italien, dont la fidélité au PSG n’est plus discutée, n’a pas toujours donné des garanties au plus haut niveau, comme si ses qualités s'évaporaient passé un certain cap. Extrêmement talentueux, il l’est. Travailleur et soucieux de son hygiène de vie, pas toujours. C’est beaucoup moins évident en tout cas.

Tout comme son aptitude à soutenir le rythme et l’intensité extrême d’un match à élimination directe en Ligue des champions, alors que se profile cette double confrontation contre le Borussia Dortmund, en huitième de finale (match aller le 18 février, en direct et en exclusivité sur RMC Sport). 

Thomas Tuchel semble pourtant lui accorder sa confiance pour occuper l’un des deux postes du milieu, dans ce 4-4-2 qu’il travaille depuis le mois de décembre en prévision de cette rencontre capitale au Westfalenstadion. Est-il pour autant certain de débuter la rencontre contre le Borussia, dans trois semaines ?

Probablement pas, en raison de son profil déjà, mais également parce que la concurrence est rude à son poste. Leandro Paredes s’est montré sous son meilleur jour en décembre 2019. L’absence de Marquinhos pour les trois prochaines semaines pourrait en plus inciter Tuchel à opérer des rotations supplémentaires, de nature à rebattre les cartes au milieu.

>>> Abonnez-vous à RMC Sport pour ne rien rater de la Ligue des champions et du choc Dortmund-PSG

Les limites du profil de Verratti

L’enjeu est identifié de longue date par Thomas Tuchel, qui cherche à compenser les déséquilibres de son système à quatre attaquants. L’entraîneur a besoin d’un duo qui offre des gages de sécurité, tout à la fois capable de couvrir une grande distance et de mettre de l’impact physique si Paris est décidé à installer un contre-pressing dans le camp adverse.

En face, l’engagement sera total, à n’en pas douter. Dans ces conditions, le PSG sera dans l’obligation de jouer simple et vite en direction de ses attaquants. Et Marco Verratti d’épurer son jeu, ce qui n’a pas toujours été un réflexe chez lui, qui a plutôt tendance à multiplier les touches de balle.

La qualité de la première passe de Leandro Paredes est intéressante, tout autant que son volume de jeu et son abattage au milieu. Verratti, lui, peut souffrir dans la dimension physique, avec des prestations inégales sur la durée. Ce fut un peu moins vrai à Lille où il a souvent fluidifié le jeu parisien.

Mais il avait à ses côtés Idrissa Gueye, un joueur très travailleur à la récupération, souvent bien placé pour anticiper les combinaisons lilloises et intercepter. En sera-t-il de même contre une équipe autrement plus dangereuse que Lille et Monaco ?

Du surplace dans sa progression

"Cette saison, Idrissa Gueye lui fait un bien fou, Marquinhos aussi, qui est davantage concentré dans l’aspect défensif du travail au milieu", relevait Laurent Blanc en décembre dernier. Mais si l’un ou l’autre n’est pas dans un bon jour, que l'équipe est fébrile, le pressing inexistant ou mal fait, qu’adviendra-t-il des qualités indéniables de Marco Verratti, s’il n’est pas capable d’en faire profiter son équipe dans les trente derniers mètres?

Marco Verratti sera-t-il livré à lui-même, en proie à ses vieux démons? Comme cette fâcheuse tendance à se jeter défensivement, dont il n’arrive pas à se départir, ou son indiscipline dont il n’a pas encore tout à fait pris la mesure (huit cartons jaune toutes compétitions confondues cette saison). Thomas Tuchel a encore trois semaines et cinq matches, dont la réception de Lyon, pour trancher cette question.

En prévision du huitième de finale aller de Ligue des champions entre le Borussia Dortmund et le PSG, l’ensemble des rédactions RMC et RMC Sport se mobilise à travers le dispositif exceptionnel "Mission Dortmund". Pendant un mois, des reportages, des interviews exclusives et des émissions spéciales rythmeront quotidiennement les programmes de RMC et RMC Sport.

QM