RMC Sport

Ligue des champions: 4 raisons de regarder le match Ajax-APOEL

L'Ajax Amsterdam reçoit l'APOEL Nicosie ce mercredi pour le match retour des barrages de la Ligue des champions (en direct sur RMC Sport 1 dès 21h). Demi-finaliste la saison passée, le club néerlandais joue son avenir européen lors d'un duel alléchant à plus d'un titre.

Demi-finaliste surprise la saison passée, l’Ajax Amsterdam joue déjà sa peau en Ligue des champions ce mercredi soir. Qualifiée de justesse au tour précédent contre le PAOK, l’équipe néerlandaise reçoit l’APOEL Nicosie (dès 21h sur RMC Sport 1) lors de du match retour des barrages. Après le match nul (0-0) arraché à dix contre onze à Chypre la semaine passée, les joueurs d’Erik ten Hag possèdent un très léger avantage sur leur rival.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport par ici

Parce que le suspense reste intact

Pour certains, la qualification de l’Ajax ne fait aucun doute ou presque tant Johan Cruyff Arena apparaît comme une forteresse imprenable. Lors de la campagne 2018-19, seuls le Real Madrid et Tottenham ont réussi à venir y décrocher une victoire, toutes compétitions confondues. Pourtant, le club amstellodamois reste en grand danger face aux Chypriotes en panné d’efficacité à l’aller. Lors de leur première confrontation, Nicosie a touché la barre transversale mais a surtout buté sur un excellent André Onana, auteur de plusieurs parades salvatrices.

Mis en difficulté à Chypre, l’Ajax a peiné à mettre son jeu en place et ce mercredi soir, plusieurs absences importantes pourraient encore nuire à l’équipe dirigée par Erik ten Hag. Véritable maître à jouer néerlandais, Donny Van de Beek s'est blessé à une cuisse, vendredi dernier à l'entraînement, et a déclaré forfait pour la rencontre européenne. Noussair Mazraoui est, lui, suspendu après son rouge récolté à l’aller. Si bien que l’entraîneur des Ajacides a multiplié les tests cette semaine pour aligner un milieu solide pour ce barrage retour. Certes, les Lanciers se trouvent en ballottage favorable mais un but rapide de l’APOEL pourrait briser leurs rêves d’une nouvelle épopée en Ligue des champions.

Parce que le football total à la sauce Oranje

Grand architecte du renouveau de l’Ajax Amsterdam, Erik ten Hag est souvent présenté comme le prochain grand entraîneur néerlandais. A 49 ans, l’ancien milieu de terrain bénéficie d’une superbe cote auprès des grands clubs européens et son nom a même longtemps circulé du Bayern Munich ou du FC Barcelone pendant l’été. Fidèle à l’Ajax, le technicien a opté pour la continuité et a gardé la même ligne de conduite. Son style de jeu se veut clair et porté sur la possession du ballon et le football total.

"On joue toujours avec une philosophie et ça sera pareil les années à venir", se plait à rappeler celui qui a débarqué à Amsterdam en 2017. Et rien que pour la promesse de voir une grande performance collective, surtout avec une équipe batave revancharde après l’aller, cet Ajax-APOEL mérite d’être vu. C’est en tout cas la promesse d’Erik ten Hag avant la rencontre. "Nous avons foi en notre jeu et nous savons ce qui nous attend, a expliqué l’entraîneur amstellodamois en conférence de presse. Nous allons tout donner et nous espérons que tout se terminera bien."

Parce la fin du mercato ajacide en dépend peut-être

Après sa demi-finale européenne en 2018-19, plusieurs pépites de l’Ajax se sont envolées lors du mercato estival. Frenkie de Jong a rejoint le FC Barcelone alors que Matthijs de Ligt a signé à la Juventus. Courtisé par le Real Madrid, Donny Van de Beek pourrait voir le club madrilène revenir à la charge en cas d’élimination de son club formateur ce mercredi contre Nicosie. Idem pour André Onana, un temps évoqué du côté du Paris Saint-germain ou du Barça.

Les finances des Ajacides pourraient également perdre gros en cas d’élimination prématurée en Ligue des champions. Afin de convaincre David Neres, Nicolas Tagliafico et Hakim Ziyech de s’engager dans la durée à Amsterdam, la direction de l’Ajax a consenti d’importants efforts financiers pour les prolonger. Ainsi, le plafond salarial atteint désormais près de cinq millions d’euros par an contre moins d’un million brut il y a trois ou quatre ans. La rencontre face à l’APOEL pourrait donc bien avoir de grosses répercussions sur la stratégie à long terme du club de la capitale néerlandaise.

Parce que l’avenir de l’OL est lié au résultat de ce soir

Enfin, la dernière raison qui pousse à regarder cet Ajax-APOEL est directement liée au football français. En cas d’élimination des Lanciers, l’Olympique Lyonnais hériterait d’une place dans le deuxième chapeau lors du tirage au sort de la Ligue des champions, ce jeudi à Monaco (à suivre en direct dès 18h sur RMC Sport 1). Dans le cas contraire, les Gones de Sylvinho devront se contenter du troisième chapeau et risqueraient alors d’affronter deux mastodontes européens. Après avoir bénéficié de la victoire de Chelsea en Ligue Europa pour rejoindre directement les poules de la C1, l’OL espère désormais avoir encore droit à un coup de pouce du destin.

Jean-Guy Lebreton