RMC Sport

Liverpool-Atlético: Klopp apaise la situation avec Simeone, après leur petite brouille

À quelques heures du choc opposant Liverpool à l’Atlético de Madrid (à 21h) pour la phase de poules de la Ligue des champions, Jürgen Klopp est revenu sur les propos de Diego Simeone devant la presse. Ce dernier avait affirmé qu’il ne comptait toujours pas lui serrer la main à l’issue de la rencontre.

Lors de la victoire de Liverpool sur le terrain de l’Atlético de Madrid (3-2), l’entraineur des Rojiblancos Diego Simeone avait refusé de serrer la main de Jürgen Klopp à l’issue de la rencontre. Une scène qui avait fait parler et qui avait engendré une petite brouille entre les deux entraîneurs, se répondant face aux médias.

Ce mercredi à 21h, les deux formations s’affronteront à nouveau pour la quatrième journée des poules de la Ligue des champions. En conférence de presse, El Cholo a affirmé qu’il ne comptait toujours pas serrer la main de son homologue. Une décision que respecte Klopp, qui tente d'apaiser la situation: "Si j’avais su qu’il n’aimait pas serrer la main après le match, je n’aurais même pas essayé. Je suis allé vers lui, j’ai tendu la main, ce n’était pas nécessaire, nous étions tous les deux dans l’émotion. Maintenant je sais qu’il ne serre pas la main, pas de problème. Nous taperons nos poings avant le match, je pense."

Le technicien allemand a aussi dit tout le bien qu’il pensait du travail de l’Argentin chez le quatrième de Liga: "Ce qu’il fait à l’Atlético, depuis si longtemps, est absolument exceptionnel. Il tient tête aux grandes équipes, saison après saison. C’est vraiment impressionnant."

Simeone: "Je n’aime pas saluer l’entraîneur adverse après la rencontre"

Avant Jürgen Klopp, Diego Simeone avait abordé les raisons de son refus de saluer les coachs adverses après les matchs: "Je n’aime pas saluer l’entraîneur adverse après la rencontre parce que les émotions des deux entraîneurs sont différentes. Je comprends que ça se fasse en Angleterre mais ça ne me plait pas, je n’aime pas l’hypocrisie."

Tout en assurant respecter le technicien des Reds qui a su ramener le club de la Mersey au haut niveau: "Je reconnais que c’est un grand entraîneur, le travail qu’il a réalisé là où il est passé."

JO