RMC Sport

Manchester City-Dortmund: Haaland vit une disette inédite depuis trois ans

Il a beau être courtisé par les plus grands d'Europe et qualifié de "fantastique" par Pep Guardiola, Erling Haaland vit une période un peu plus compliquée. Tout est relatif bien sûr mais le Norvégien est resté muet sur ses quatre derniers matches disputés. Du jamais-vu depuis presque trois ans. Un chiffre qui tend surtout à montrer l'habituel rythme effréné du phénomène Haaland.

Il y a eu trois matches - dont deux assez abordables - avec la Norvège à Gibraltar (victoire 3-0), contre la Turquie (défaite 3-0) et au Monténégro (succès 1-0). Et le dernier perdu 1-2 face à Francfort avec Dortmund en Bundesliga. Quatre matches, quatre titularisations pour Erling Haaland. 315 minutes où le cyborg norvégien n’a pas réussi à trouver le chemin des filets.

>> Manchester City-Dortmund en direct

Et ce n’était pas faute d’avoir essayé : 17 tirs sur les quatre rencontres. Une disette inédite cette saison. Et même depuis longtemps. Le joueur né à Leeds n’avait plus connu un tel mutisme depuis son passage à Molde. Il venait d’avoir 18 ans, lors de quatre rencontres de championnat norvégien entre mi-août et mi-septembre 2018. Avec une différence notable : il avait été titularisé seulement deux fois et non quatre. À Salzbourg, Haaland n’a jamais dépassé la barre des deux matches sans scorer. Son passage à vide le plus important avec Dortmund date de février/mars 2020 (Fribourg, Monchengladbach et Paris).

Attention au réveil du cyborg

En déplacement ce mardi à City, le Norvégien sera tout de même surveillé de très près par les hommes de Guardiola. "Il peut marquer du pied droit, du pied gauche, en contre-attaque, dans la surface, de la tête... Même un aveugle se rendrait compte que c'est un joueur fantastique"., a souligné le Catalan.

L’entraîneur espagnol sait à qui il aura affaire à l’Etihad Stadium. Sur ses quatre derniers matches disputés en Ligue des champions, Haaland a inscrit… quatre doublés (deux contre Bruges, deux face à Séville). Il est également le plus précoce à avoir atteint la barre des 20 buts dans l’histoire de cette compétition (14 matches, soit 10 de mieux qu’Harry Kane, précédent recordman). Des chiffres qui donnent mal à la tête. Et qui confortent dans l’idée que le réveil de la machine scandinave n’est sans doute plus très loin.

Christopher Lecoq