RMC Sport

Manchester City-Dortmund: Haaland face au mur de Guardiola, la meilleure défense en Ligue des champions

Le phénomène Erling Haaland et le Borussia Dortmund se déplacent ce mardi (à 21h sur RMC Sport 2) sur la pelouse de Manchester City lors du match aller des quarts de finale de Ligue des champions. L’occasion d’un duel entre le meilleur buteur de la compétition et la meilleure défense.

A l’heure où son agent Mino Raiola et son père Alf-Inge voyagent à travers l’Europe pour rencontrer les présidents de ses principaux courtisans, Erling Haaland s’attaque à un énorme défi. Un challenge à la hauteur de son talent et de ses incroyables performances en Ligue des champions.

Meilleur buteur de la compétition cette saison avec dix buts en six rencontres, le Norvégien de 20 ans sera le principal atout du Borussia Dortmund contre Manchester City ce mardi lors du match aller des quarts de finale (en direct à 21h sur RMC Sport 2).

Haaland, un monstre d’efficacité

Muet depuis quatre rencontres avec la sélection norvégienne puis Dortmund, Erling Haaland connait un léger (très léger) coup de mou. Mais aucune de raison de s’inquiéter tant le buteur brille cette saison.

Toutes compétitions confondues avec le club allemand, le "Cyborg" a marqué 33 buts et délivrés 8 passes décisives en 32 matchs. Son ratio se révèle encore plus impressionnant sur la scène européenne.

Au tour précédent, lors des huitièmes de finale face au FC Séville, Erling Haaland a presque éliminé les Andalous à lui tout seul avec quatre réalisations et une offrande (pour Dahoud). C’est simple, Haaland reste sur quatre doublés consécutifs cette saison. Depuis ses débuts en C1 en 2019-2020 (avec Salzbourg puis le BVB), l’ancien de Molde a trouvé le chemin des filets dans douze des quatorze affiches qu’il a jouées.

Seuls Liverpool et le PSG sont parvenus à le museler et le Norvégien marque 1,67 but en moyenne par match depuis le début de la saison dernière. Un seul homme fait pour le moment mieux que lui: Robert Lewandowski.

Guardiola: "Un aveugle se rendrait compte que c'est un joueur fantastique"

Une menace clairement identifiée par Pep Guardiola lui-même lors de son passage en conférence de presse à la veille de la première manche face au club de la Ruhr.

"C'est un buteur exceptionnel, les chiffres parlent tout seuls, mais ce serait inapproprié pour moi de parler d'un joueur d'un autre club, a expliqué le technicien catalan au moment de réagir à un éventuel recrutement du Scandinave. Mais même un aveugle se rendrait compte que c'est un joueur fantastique, pas besoin d'être un manager".

Et le technicien de conclure sur la manière de le stopper: "C'est mathématique: les buteurs ont plus de chances de marquer dans la surface, moins il passe de minutes dans la surface, moins ils ont de chance de marquer..."

706 minutes d’invincibilité pour City

Voilà bien la problématique du cyborg norvégien, pour marquer, il faudra inquiéter Manchester City. Tout sauf facile cette saison tant le club anglais impressionne. Habituée à rouler sur ses adversaires grâce à son attaque de feu, l’équipe entraînée par Pep Guardiola s’est transformée cette saison en véritable roc défensif. Meilleure défense de la Ligue des champions, City n’a encaissé qu’un seul but, au quart de jeu, lors de la première journée des poules et son succès contre le FC Porto (3-1). Depuis plus rien.

Avec 706 minutes sans prendre de but, la défense de Manchester City a intégré le top 3 des meilleures équipes de l’histoire de la compétition. Seul Arsenal, en 2005-2006, fait mieux avec 995 minutes d’invincibilité en C1. En gardant leur cage inviolée lors de cette double confrontation face au Borussia Dortmund, les Skyblues pourraient même titiller le record des Gunners lors des demi-finales face au vainqueur du duel Bayern-PSG.

Ederson et Ruben Dias
Ederson et Ruben Dias © Icon Sport

Au cœur de la superbe série des Citizens, une solidité collective impressionnante. Si Ederson n’a pas été cherché le ballon dans ses filets, c’est grâce au travail impeccable de ses défenseurs, Ruben Dias, Aymeric Laporte ou encore John Stones en tête. Manchester City n’a subi que 33 tirs pour seulement 11 frappes cadrées depuis le but de Porto.

Pour espérer marquer, Erling Haaland devra d’abord s’approcher des buts de Manchester City. Le club anglais n’a laissé, en moyenne, que six ballons dans sa surface de réparation à ses adversaires et concède moins d’une grosse occasion par match (0,25). Plus facile à dire qu’à faire. Le Norvégien et le Borussia Dortmund sont prévenus, il faudra briller pour prendre à défaut cette défense anglaise et ainsi espérer signer un exploit retentissant à l’Etihad Stadium.

>> Manchester City-Dortmund, c’est ce mardi dès 21h en direct sur RMC Sport 2

Jean-Guy Lebreton Journaliste RMC Sport