RMC Sport

Manchester City: Guardiola s’oppose fermement à la Super League

Pep Guardiola a affiché mardi en conférence de presse son opposition au projet de Super League qu’il juge contraire aux valeurs du sport. L’entraîneur de Manchester City a dit vouloir continuer à jouer la Ligue des champions.

Les réactions au sujet de la Super League se multiplient. Mardi après-midi, Pep Guardiola s’est exprimé en conférence de presse, à la veille du déplacement de Manchester City sur la pelouse d’Aston Villa (mercredi, 21h15) en Premier League. Et le coach des Citizens n’a pas mâché ses mots: "Le sport n’est pas un sport quand le succès est garanti. Ce n’est pas un sport quand il n’y a pas d’importance si vous perdez. Ce n’est pas juste si les équipes qui se battent au sommet et ne peuvent pas se qualifier". Manchester City fait partie des 12 clubs frondeurs, voulant créer la Super League et quittant, de fait, la Ligue des champions.

>> La crise de la Super League en direct

"Nous allons jouer la Ligue des champions la semaine prochaine et essayer d'atteindre la finale. Nous voulons jouer en Europe parce que nous le méritons", a-t-il poursuivi. Manchester City affronte le PSG mercredi prochain en demi-finale aller de Ligue des champions (21 heures sur RMC Sport 1).

>> Découvrez les offres de RMC Sport et suivez en direct la Premier League

Pep Guardiola a également demandé plus de clarté aux instigateurs de la Super League: "J'aimerais que le président du comité explique au monde l'origine de cette décision", estimant qu’il n’avait pas "toutes les infos". Malgré son opposition au projet de Super League, l’Espagnol a rappelé son attachement à son club: "Je soutiens mon club. J'aime faire partie de ce club. Mais j'ai aussi mon opinion. Pour l'instant, on n’a qu'une déclaration. C'est pourquoi c'est inconfortable pour nous".

Pas tendre non plus avec l'UEFA

Si le technicien s’élève contre le projet de Super League, il pointe également du doigt les mauvaises décisions prises par l’UEFA ces derniers mois, notamment sur le calendrier surchargé. "L'UEFA ne pense qu'à elle. Par exemple, pendant la partie la plus importante de la saison, quand nous nous battons pour les titres, Lewandowski n'a pas pu jouer contre le PSG parce qu'il s'est blessé avec sa sélection. L'UEFA a décidé que c'était le problème du Bayern et Lewandowski n'a pas joué. C’est chacun pour soi !", a lancé Pep Guardiola. Blessé avec sa sélection pendant la fenêtre internationale, le Polonais était en effet forfait pour les deux matchs de quart de finale de C1 du Bayern face au PSG.

"L'UEFA a échoué. Il faut être clair. Nous nous sommes battus pour faire cinq changements dans la saison la plus difficile de tous les temps à cause de la pandémie. Tout le monde se débat dans cette situation", a-t-il également lâché.

dossier :

La Super League

LL