RMC Sport

Mbappé après Bayern-PSG: "Je ne suis pas là pour me cacher"

Homme du match grâce à son doublé lors de la spectaculaire victoire 3-2 du PSG contre le Bayern Munich, en quart de finale aller de la Ligue des champions, Kylian Mbappé s'est satisfait de sa performance au micro de RMC Sport.

Avec ses deux buts, dont celui qui a fait offert la victoire 3-2 au Paris Saint-Germain contre le Bayern Munich, Kylian Mbappé a été élu homme du match de ce quart de finale aller de Ligue des champions. "Comme j'avais dit à Barcelone, j'aime ce genre de matchs. Ça ne m'a pas toujours souri, mais je ne suis pas là pour me cacher. J'aime bien jouer ce genre de matchs et être décisif", a-t-il réagi au micro de RMC Sport.

>> Abonnez-vous aux offres exclusives RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

"C'est une super performance collective avant tout, j'arrive à bénéficier du super travail collectif, a-t-il aussi déclaré. Mais on n'est qu'à la mi-temps d'une grosse confrontation. On a souffert, mais on a souffert en équipe, on n'a pas à rougir de notre performance. On a été solides, et on a réussi à leur faire mal sur nos points forts. On rentre à Paris avec le sourire, mais on est tout de suite concentrés sur le match de samedi à Strasbourg, parce qu'on ne peut pas le négliger. On attaquera ce match retour avec la même détermination".

"Le coach voulait que je prenne la profondeur"

Interrogé sur les consignes données par Mauricio Pochettino, Kylian Mbappé a donné quelques éléments de réponse: "Le coach voulait que je ferme les lignes de passes sur Kimmich avec Neymar. C'est là qu'il y avait les espaces à la récupération, donc il voulait que je prenne la profondeur pour étirer le bloc du Bayern et qu'ils fassent des courses car ce n'est pas ce qu'ils préfèrent. C'était le plan pour moi, j'étais prêt à relever le défi et ça a bien marché aujourd'hui".

Pour le retour, Kylian Mbappé estime que la qualification passera d'abord par un bon résultat samedi après-midi en championnat contre Strasbourg: "Ça ne sert à rien de se mettre dans le trou avant le match. Après, il faudra attaquer avec confiance. Même si ça reste une grande équipe en face. Mais quand tu joues la Ligue des champions, il n'y a que des grandes équipes. C'est le quotidien de la C1".

Julien Absalon avec Mohamed Bouhafsi