RMC Sport

OM: Alvaro Gonzalez s’oppose à son tour à la Super League

Le défenseur de l’OM, Alvaro Gonzalez, a affiché son opposition à la Super League lundi dans un message publié sur Twitter. Aucun club français ne fait pour l’instant partie du projet.

Après le Parisien Ander Herrera, le Marseillais Alvaro Gonzalez s’est lui aussi dit opposé au projet de Super League, dévoilé dimanche soir et qui a déclenché une véritable crise dans le monde du football européen. "Je crois au football modeste, aux petits clubs qui veulent faire face aux grands clubs, à un sport à l’écart de l’égoïsme et des égos. […] Pour moi, le football c’est vouloir être meilleur chaque jour et avoir l’opportunité de le montrer. Je ne crois pas au football de quelques-uns", a-t-il notamment écrit.

>> La crise entre la Super League et l’UEFA sont dans le direct RMC Sport

Le projet de Super League, ligue fermée destinée à concurrencer la Ligue des champions, a été dévoilée dimanche soir. 12 clubs dissidents en font partie: Manchester United, Liverpool, Manchester City, Arsenal, Chelsea, Tottenham, Barcelone, le Real, l’Atlético, l’Inter Milan, l’AC Milan et la Juventus. Aucun club allemand ni français n’en fait partie. Mais, selon les grandes lignes du projet, il doit y avoir 15 clubs "fondateurs" et cinq clubs additionnels. Des Français en feront-ils partie? La Super League a affirmé sa volonté d'accueillir deux clubs de l'Hexagone. Lundi, le PSG y restait cependant. Approché par les clubs dissidents, Paris a choisi de rester fidèle à l’UEFA et à la Ligue des champions.

Avant Alvaro Gonzalez , d'autres joueurs ont également affiché leur mécontentement, comme Mesut Özil, récemment transféré d'Arsenal à Fenerbahce.

dossier :

La Super League

LL