RMC Sport

"Je suis triste qu’il parte", l'hommage très fort de Mourinho à Wenger

Dans un entretien accordé à SFR Sport diffusé ce vendredi dans Breaking Foot, José Mourinho s'est montré très élogieux envers son grand ennemi, Arsène Wenger, qui a récemment annoncé son départ d'Arsenal en fin de saison. "Je n’ai que du respect pour lui", a-t-il confié.

Leurs relations ont longtemps été glaciales. En octobre 2014, ils en étaient même venus aux mains en pleine rencontre entre Chelsea et Arsenal. Mais aujourd'hui, José Mourinho semble prêt à enterrer définitivement la hache de guerre avec Arsène Wenger. Dans un entretien accordé à SFR Sport et diffusé ce vendredi dans Breaking Foot, le Portugais s'est montré très élogieux envers son homologue français, qui a récemment annoncé son départ des Gunners en fin de saison. "Je sais qu’il peut retrouver un club en Premier League. Car pour les gens de sa qualité, les portes ne se ferment que quand le manager a décidé de fermer la porte. Les portes seront toujours ouvertes pour lui, donc qui sait ?", a commenté Mourinho.

"Il me laisse seul"

"En partant, il laisse sur moi une grande responsabilité. Parce que nous sommes les deux managers les plus titrés en Premier League actuellement. En partant, il me laisse seul. Avec trois titres. Donc il me laisse avec cela dans les mains. Mais je pense que son héritage, son souvenir, son influence, resteront dans l’histoire de la Premier League", a poursuivi le "Special One", qui retrouvera Wenger ce dimanche à Old Trafford à l'occasion de la 36e journée de championnat entre Manchester United et Arsenal. "Tout le monde sait que nous avons eu nos combats. Mais j’ai toujours dit qu’on ne pouvait avoir un combat qu’avec des gens qui ont la même ambition que la vôtre", a poursuivi Mourinho au sujet de sa rivalité avec l'Alsacien.

A lire aussi >> Les coulisses du départ de Wenger: son annonce, son avenir, ses successeurs potentiels à Arsenal

"Nous nous sommes battus pour ça, je voulais gagner avec Chelsea, lui avec Arsenal. C’est la vie. Mais quand tout cela se termine. Je n’ai que du respect pour le manager, pour la personne. Je suis triste qu’il parte. Je suis certain que nos clubs lui montreront à quel point il est grand, et à quel point MU est grand par rapport à la manière dont nous voulons l’accueillir dimanche", a assuré le Portugais, qui semble donc bien décidé à mettre un terme à la guerre des mots qu'il a longtemps menée par médias interposés avec Wenger. Et qui compte donc sur Old Trafford pour réserver un bel accueil à celui qu'il avait un temps qualifié par le passé de "spécialiste de l'échec". Les temps ont bien changé.

RR