RMC Sport

Manchester United: Danny Blind s'en prend à Cristiano Ronaldo

L’ex-international néerlandais et figure de l'Ajax Amsterdam des années 80-90, Danny Blind n’a pas été tendre avec Cristiano Ronaldo, dont le travail défensif met en danger l’équilibre de l’équipe, selon lui.

"Obsédé par son jeu", selon Louis Saha, son ancien coéquipier, toujours en quête d’améliorations, même à 36 ans, Cristiano Ronaldo n’en est pas moins l’objet de critiques sévères, alors qu’il réalise pourtant une belle entame de saison depuis son retour à Manchester United. Auteur de cinq buts en six matches, toutes compétitions confondues, l’attaquant portugais a offert la victoire à Manchester United dans le temps additionnel contre Villarreal, mercredi dernier en Ligue des champions, allégeant quelque peu la pression qui pesait sur les épaules de son entraîneur, Ole Gunnar Solskjaer.

Car si les Red Devils se sont offert un bon bol d’air en Ligue des champions, l’équipe suffoque toujours sur le plan national. Défait par Aston Villa (0-1) et éliminé en League Cup ces dernières semaines, Manchester United a été neutralisé par Everton (1-1) le week-end dernier en Premier League. La formation mancunienne a débuté le match sans Paul Pogba ni Cristiano Ronaldo, entrés en seconde période, en vain. CR7 a peu joué, mais quand il est entré, il n’a pas su peser. Surtout, son travail défensif lui a été sévèrement reproché par l’ancien international néerlandais Danny Blind.

"Le pressing n'était déjà pas le point fort de United..."

"Manchester United a perdu sa structure défensive depuis le retour de la star portugaise Cristiano Ronaldo", a estimé ce dernier à la télévision, sur le plateau de Sportnieuws. "Ronaldo n’est pas tenu de participer activement (au travail défensif), du genre: prends ton temps. On voit aussi les autres joueurs se regarder en se disant: ‘mais comment on va résoudre ce problème'. Normalement un attaquant court d’un défenseur central à l’autre. Cela a engendré beaucoup de malentendus (...) Le pressing n’était déjà pas le point fort de United. Ronaldo n’y participe pas, il n’est pas comme ça. Il ne pense qu’aux buts et espère que les autres vont récupérer le ballon."

Conscient qu’il va devoir gérer le temps de Cristiano Ronaldo afin qu’il se maintienne au niveau qui lui a permis de marquer autant de buts depuis son retour, Ole Gunnar Solskjaer avait assumé de le faire débuter sur le banc avant la rencontre face à Everton. Tout en défendant son comportement, exemplaire: "Il est un excellent exemple pour tout le monde, dans sa façon de s'entraîner, sa conduite. Il a fait forte impression et cela ne fait qu'un mois, pourvu que ça continue."

QM