RMC Sport

VIDEO. Arsenal-Manchester City: le champion impressionne déjà, Mahrez et Mendy aussi

Très impressionnant collectivement, Manchester City a donné une leçon de jeu à Arsenal ce dimanche (2-0), en clôture de la première journée de Premier League. Avec un Benjamin Mendy très bon et appliqué, un Riyad Mahrez déjà dans le rythme et un Raheem Sterling auteur d’un festival.

Sterling marque déjà… les esprits

Seul but d’une première période pourtant en forme de récital du côté de Manchester City face à Arsenal (2-0), celui de Raheem Sterling est un bijou. Servi par un Benjamin Mendy version milieu axial en phase offensive, l’ailier anglais a enrhumé Hector Bellerin en un crochet, pour repiquer dans l’axe en éliminant Matteo Guendouzi et se retrouver à l’entrée de la surface de réparation. Pas attaqué par les Gunners présents à cinq dans son axe mais plus avancé, le demi-finaliste du Mondial arme et fait mouche dès la 14e minute. Il aura tout fait sur l’action : la différence, le replacement, l’élimination et la frappe. Limpide. Un vrai modèle de la part de celui qui a tant progressé sous les ordres de Pep Guardiola.

Mahrez déjà parfaitement dans le rythme

La recrue n’aura pas perdu de temps pour se mettre dans le rythme du champion. Titulaire pour ce choc de la première journée comme il l’avait été dans le Community Shield face à Chelsea (2-0), Riyad Mahrez aura causé bien des misères au côté gauche de la défense d’Arsenal. Affichant déjà des automatismes avec son latéral Kyle Walker, l’ailier algérien aura performé dans ses débordements dès les premières minutes.

Déjà capable de centrer à la sixième minute, l’ancien joueur de Leicester aura joué les filous pour frapper directement le coup franc obtenu par Sterling (27e), tentant un ballon flottant détourné du bout des doigts par Petr Cech. De nouveau au centre dix minutes plus tard, Riyad Mahrez a bien failli trouver le chemin des filets avant la pause, sur un crochet suivi d’une frappe qui a laissé l’entrant Stephan Lichtsteiner sur place. Plus discret en deuxième période, avant de céder sa place à Kevin De Bruyne (59e).

Mendy appliqué… et milieu axial!

Encore une innovation signée Pep Guardiola. Conscient des qualités offensives du latéral gauche, le technicien catalan avait visiblement demandé à Benjamin Mendy d’évoluer dans un profil de milieu axial en phase offensive. Il l’a très bien fait, notamment pour servir Raheem Sterling peu avant le quart d’heure de jeu et libérer de l’espace pour permettre à l’ailier anglais de repiquer… et de marquer. Une façon de capter l’attention des joueurs d’Arsenal et d’aspirer notamment Mesut Özil pour créer des brèches.

Venu relayer Fernandinho… au milieu (50e), le Français a même tenté une frappe, repoussée par Matteo Guendouzi, puis récupérée par un Sergio Agüero qui a gâché une énorme occasion. C’est finalement en retrouvant son rôle de latéral gauche que Benjamin Mendy a joué les passeurs décisifs, en centrant pour celui qu’il connaît par cœur depuis leurs années monégasques, Bernardo Silva (64e). Un match plein.

Un banc monstrueux

Leroy Sané, Kevin De Bruyne, Gabriel Jesus (très souvent titulaires la saison dernière), Phil Foden étaient sur le banc, David Silva n’était même pas dans le groupe… oui, cet effectif de Manchester City est impressionnant. Et les changements opérés par Pep Guardiola ne semblent pas affecter le bien-être collectif d’une équipe qui déroule son jeu. Avec des failles, notamment sur certains contres adverses. Mais trop rares pour finalement inquiéter le champion d’Angleterre. Bon courage à Huddersfield dimanche prochain (14h30 sur RMC Sport).

Apolline Bouchery