RMC Sport

Portugal: Sarabia et le Sporting dominent Benfica dans un intense derby de Lisbonne

Le Sporting a largement battu Benfica (3-1) ce vendredi lors de la 13e journée du championnat portugais. Un but rapide de Pablo Sarabia a fait basculer un derby de Lisbonne, marqué par de nombreuses fautes et une grosse intensité. Paulinho et Matheus Nunes ont assuré la victoire des Lions.

Le Sporting Portugal enchaîne les bonnes performances semaine après semaine. Qualifié pour les huitièmes de finale de Ligue des champions dans la poule de l’Ajax et de Dortmund, le club lisboète continue de jouer les premiers rôles en championnat. Et ce vendredi, les protégés de Ruben Amorim ont signé une victoire capitale dans le derby sur la pelouse de Benfica (3-1).

Premier buteur de la rencontre, Pablo Sarabia permet à son équipe de rester co-leader avec le FC Porto, vainqueur de Portimonense (0-3) plus tôt dans la soirée.

Sarabia enchaîne

Prêté au Sporting par le PSG dans les derniers instants du mercato estival, Pablo Sarabia a eu un peu de mal à trouver son rythme à Lisbonne. Mais depuis quelques semaines, l’Espagnol de 29 ans multiplie les prestations remarquées et les buts décisifs. Après avoir brillé lors des trois succès de son équipe en C1 avec deux buts et une passe décisive, l’ailier du Sporting a marqué pour la deuxième rencontre d’affilée en championnat.

Comme face à Tondela (2-0), l’ancien de Getafe et du FC Séville n’a pas traîné pour lancer la soirée des Lions. Sur un joli centre de Pedro Goncalves, Pablo Sarabia a ajusté le Grec Odysseas Vlachodimos d’une belle reprise de volée sans contrôle (1-0, 8e). Si la réussite l’a ensuite fui, l’Espagnol prêté par le PSG semble bel et bien avoir lancé sa saison en première division portugaise.

Un match tendu

Après cette rapide ouverture du score, Benfica a vainement tenté de se révolter mais sans jamais vraiment se montrer dangereux. Des deux côtés, la tension du derby a pris le dessus sur le jeu et les cartons jaunes ont fusé. Six pour le Sporting, dont cinq en première période et deux pour Benfica. A noter, le traitement tout spécial réservé en début de match à Joao Mario. Formé au Sporting, le milieu de 28 ans s’est engagé libre avec les Aigles de Jorge Jesus pendant le mercato estival.

Malgré une vaine tentative de Benfica pour revenir dans ce match, Paulinho a bien cru marquer le but du break à quelques secondes de la mi-temps sur un bel enchaînement. Un léger hors-jeu et l’intervention du VAR ont privé l’international de son sixième but de la saison.

Le bon coup du Sporting

Loin d’apaiser les esprits, la mi-temps a comme remotivé les joueurs des deux clubs rivaux. Mais le gros rythme impulsé au retour des vestiaires n’a été récompensé que par un seul autre but. Dans la foulée d’un poteau de Benfica sur une tête de Darwin Nunez, Paulinho a signé le but du 2-0 d’un petit ballon piqué (0-2, 62e).

Sur un contre et après une nouvelle barre transversale de Rafa Silva, Matheus Nunes a tué tout suspense d’une jolie frappe à bout portant (0-3, 68e). Les courageux spectateurs, venus au stade malgré l’émergence du variant Omicron du Covid-19 et la nécessité de présenter un test négatif en plus du pass vaccinal, auront assisté à un joli derby. Mais ce vendredi, seuls les supporters du Sporting sont repartis avec le sourire malgré le but de Pizzi dans les derniers instants du match (1-3, 96e).

En l’emportant, les Lions demeurent invaincus en treize matchs (11 victoires et 2 nuls) et restent au contact du FC Porto avec 35 points. Surtout, ce succès dans le derby permet de distancer Benfica. Une semaine après leur folle victoire contre un Belenenses SAD décimé par le Covid-19 (0-7), les Aigles s’inclinent pour la deuxième fois de la saison en championnat et accusent déjà quatre longueurs de retard sur le duo de tête.

JGL