RMC Sport

Annoncé à Manchester City, Haaland poursuit sa trajectoire de météorite dans le football mondial

Erling Haaland serait très proche de s’engager avec Manchester City pour la saison prochaine, rapporte The Athletic ce lundi. En deux ans et demi, le géant norvégien est passé d’un crack qui affole les compteurs dans des championnats de seconde zone à l’un des joueurs les plus prisés de la planète. Une trajectoire hors du commun notamment construite sur des coups d’éclat en Ligue des champions.

Il s’est révélé aux yeux de l’Europe il y a à peine deux ans et demi quand, à l’automne 2019, il enchaînait but sur but en Ligue des champions avec le RB Salzbourg. A l'époque, le monde du football halucine devant ce prodige. Mais qui est ce grand échassier norvégien à la crinière blonde qui, du haut de ses 19 ans et de son 1m94, affole les compteurs ? Lors de cette fameuse phase de groupes, Erling Haaland inscrit la bagatelle de huit buts en cinq rencontres, dont un triplé pour sa grande première dans la compétition contre Genk. À l’époque, les observateurs sont encore hésitants sur la prononciation de son nom de famille. Mais qu’importe: la nouvelle météorite du football mondial, c’est bien lui.

>> Toutes les infos et rumeurs mercato en direct

Depuis, le Norvégien s’est imposé comme l’un des attaquants les plus prisés de la planète. Et, à en croire les informations de The Athletic ce lundi, c’est bien Manchester City qui a décroché le gros lot. Des sources allemandes ont déclaré au média britannique que le transfert du joueur du Borussia Dortmund chez les champions d'Angleterre était désormais une "affaire réglée". Le crack devrait donc écrire une nouvelle page de son histoire du côté de l’Etihad Stadium, une étape de plus dans une trajectoire hors du commun.

Une performance irréelle au Mondial U20

L’homme qui a marqué neuf buts en un seul match. Longtemps, Haaland a été présenté avec cette anecdote complètement folle survenue lors du Mondial U20, en mai 2019. Lors du troisième match de poule, contre le Honduras, le N°9 s’est tout simplement offert un nonuplé. De quoi le couronner meilleur buteur du tournoi… en un seul match, Haaland ayant manqué les deux premières rencontres et la Norvège étant éliminée à l’issue de cette phase de groupe. A ce moment, il évolue depuis quelques semaines au RB Salzbourg, qu’il a rejoint en janvier 2019 en provenance de Molde, club de D1 norvégienne, après des débuts à 15 ans dans un club de D2. Pour se l’offrir, le club autrichien débourse la coquette somme de huit millions d’euros, notamment convaincu par sa fin de championnat norvégien (10 buts sur les 12 dernières journées) et sa bonne campagne de qualification en Ligue Europa (quatre buts en cinq rencontres) à l’été 2018.

La révélation avec Salzbourg en C1

En Autriche, Haaland, très peu utilisé à ses débuts, explose au début de la saison 2018-2019, après n’avoir inscrit qu’un seul but sur ses six premiers mois. En championnat, il démarre comme un boulet de canon en inscrivant 16 buts en 14 journées. Mais la D1 autrichienne n’est pas une scène assez grande pour un tel artiste, qui met donc l’Europe à ses pieds au terme d’une phase de groupe complètement folle. Ses huits buts en cinq matchs, qui lui permettent notamment de devenir le premier joueur de moins de 20 ans à marquer lors de chacun de ses cinq premiers matchs de Ligue des champions, font de lui le crack que tous les grands clubs s’arrachent. Le Borussia Dortmund décroche finalement la timbale lors du mercato hivernal en janvier 2020, quelques semaines avant de défier le PSG en 8e de finale de Ligue des champions.

Haaland avec Salzbourg en septembre 2019
Haaland avec Salzbourg en septembre 2019 © Icon

L’explosion à Dortmund

"Le club m’a tout de suite dit: 'Nous avons besoin de toi devant, justifiait-il sur le site du Borussia Dortmund au moment de sa signature dans la Ruhr. Nous apprécions ton style de jeu et nous te voulons ici, chez nous'. J’ai adoré leur façon de me parler à ce moment-là, c’est ce qui m’a convaincu. Dortmund et moi, c’est un mariage parfait." Et les statistiques vont lui donner raison: sur ses 18 premiers matchs sous le maillot du club allemand, il trouve le chemin des filets à 16 reprises toutes compétitions confondues, dont deux lors du 8e aller de C1 contre Paris, avec une célébration que les joueurs du club de la capitale ont mis du temps à digérer. La météorite Haaland est lancée à pleine vitesse, et plus personne ne va l’arrêter.

Haaland contre le PSG en février 2020
Haaland contre le PSG en février 2020 © Icon

La saison 20-21, sa première complète avec un même club depuis son départ de Molde, est phénoménale. En 41 rencontres toutes compétitions confondues, il inscrit 41 buts et délivre 12 passes décisives. En Ligue des champions, il continue de briller en trouvant le chemin des filets à 10 reprises en huit rencontres. Les records de précocité dans la plus prestigieuse des compétitions européennes tombent. En mars, 2021, le monstre norvégien devient le plus jeune joueur à atteindre la barre des 20 buts en C1. Le tout en seulement… 14 rencontres.

Courtisé par l’Europe entière mais gêné par des pépins physiques à répétition

Haaland a à peine 21 ans et les seules interrogations à son sujet sont désormais l’identité de son futur club. Manchester City, le PSG, le Real, le Barça… Le Norvégien était envoyé chez tous les cadors européens. Lié à Dortmund jusqu’au 30 juin 2024, il décide, à l’été 2021, de rester en Allemagne une saison de plus. Sur l’exercice en cours, très vraisemblablement son dernier sous le maillot du Borussia à encore les informations de The Athletic, il affiche pour l’instant un bilan très solide: 28 buts, 8 passes décisives et seulement 29 matchs toutes compétitions. Pourtant, il a parfois donné l’impression d’être moins monstrueux au cours de ces derniers mois. Parce que l’on banalise vite l'exceptionnel, mais aussi car des blessures à répétition l’ont gêné toute la saison. En Ligue des champions, sa compétition favorite, il n’a disputé que trois rencontres (pour trois buts, tout de même). Des soucis musculaires et à la hanche l’ont empêché d’enchaîner et l’ont forcé à manquer pas moins de 16 matchs toutes compétitions confondues.

Le chaînon manquant pour le Manchester City de Pep Guardiola?

Si ses problèmes physiques peuvent créer de l’incertitude autour de sa capacité à enchaîner les matchs et les saisons de haut niveau, ils n’ont visiblement pas effrayé Manchester City. Avec le Norvégien, Pep Guardiola disposerait d’un vrai N°9, capable de tuer les matchs et de concrétiser la domination collective et la forte présence dans la surface de son équipe. Haaland pourrait bien être la dernière pièce qu’il manquait aux Skyblues dans leur quête de sacre en Ligue des champions. Si cette dernière l’a révélé, il y a deux ans et demi, elle pourrait donc bien le couronner dans les mois à venir.

Felix Gabory Journaliste RMC Sport