RMC Sport

Naples: "Il n'y a rien de concret", lâche Spalletti à propos de Cristiano Ronaldo

L'entraîneur Luciano Spalletti s'est publiquement exprimé sur la rumeur envoyant Cristiano Ronaldo à Naples. Et même s'il aimerait compter le Portugais dans son équipe, l'Italien n'y croit pas beaucoup.

Les clubs abordent la dernière ligne droite du mercato estival avec beaucoup de craintes, mais aussi d’espérance, concernant la concrétisation de certains dossiers en suspens. Loin d’être figé, toujours en mouvement, le marché des transferts pourrait encore nous offrir de belles surprises d’ici à sa clôture. Il est d’ailleurs toujours question de l’avenir de Cristiano Ronaldo, l’un des joueurs les plus importants de la décennie. Annoncé un peu partout en Europe, notamment dans son club formateur, le Sporting, le quintuple Ballon d’or est lié depuis plusieurs heures à une rumeur de transfert l’envoyant au Napoli, en Italie.

>> Les infos mercato EN DIRECT

"Il faut aussi écouter Giuntoli"

Interrogé sur la possibilité d'attirer un joueur de cette dimension, l’entraîneur qu’est Luciano Spalletti s’est empressé de démentir tout contact avancé avec l’entourage très actif du Portugais. A titre personnel, Spalletti a d’ailleurs affiché un certain scepticisme quant à la réalisation d’une telle opération. "N'importe quel entraîneur ne renoncerait pas à la chance d'entraîner Ronaldo, mais il n'y a pas de négociation, a-t-il assuré en conférence de presse. De Laurentiis m'a dit qu'il n'y avait encore rien de concret, il faut rester réaliste et considérer ce à quoi le club peut accéder. Il ne reste que quelques jours avant la fin du marché, cela me semble difficile. C'est mon opinion, mais il faut aussi écouter Giuntoli (le directeur sportif)."

Désireux de jouer la Ligue des champions, Cristiano Ronaldo a missionné son agent Jorge Mendes, chargé de lui trouver un point de chute en Europe, dans un club qui s’apprête à disputer la C1. Mais il ne sont pas légion à pouvoir assumer le prix d’un tel transfert et le montant du salaire qui l’accompagne, les émoluments du champion d’Europe étant conséquents. Officiellement, Manchester United, où il est sous contrat jusqu’en 2023, n’est pas vendeur. Mais si le statut du joueur (entré en jeu à la 68e contre Southampton) n’est pas amené à évoluer d’ici peu, les Red Devils ne laisseront sans doute pas passer l’opportunité de se délester du salaire le plus important du club. Surtout s’ils parviennent à se renforcer dans l’intervalle.

QM