RMC Sport

JO 2021: le beau texte de Serena Williams en hommage à Simone Biles

Alors que Simone Biles a témoigné devant le Congrès américain sur les ratés de l’enquête sur les agressions sexuelles de Larry Nassar, Serena Williams a rendu hommage à la gymnaste aux sept médailles olympiques en écrivant un superbe texte sur elle, dans le cadre de la liste des "100 personnes les plus influentes de 2021" du magazine américain TIME.

On l’avait laissée aux Jeux de Tokyo, loin de la moisson attendue – argent dans le conours par équipes, bronze à la poutre – après avoir dû surmonter des difficultés mentales plus que logiques vu tout ce qui l’entourait. On la retrouve au cœur de l’actualité pour une affaire qu’elle aimerait mettre derrière elle mais qu’il est impossible d’oublier. Simone Biles a témoigné ce mercredi devant le Congrès américain, avec d’autres gymnastes (McKayla Maroney, Maggie Nichols et Aly Raisman), pour revenir sur les ratés de l’enquête sur les agressions sexuelles commises par Larry Nassar, l’ancien médecin de l’équipe féminine américaine aujourd’hui logiquement derrière les barreaux pour plus d’années qu’il ne lui en reste à vivre.

Un moment touchant qui a rappelé combien Biles – qui avait poussé jusqu’à Tokyo pour qu’on n’oublie pas cette affaire – et ses collègues ont dû traverser l’enfer à cause de ce docteur synonyme d’horreur. L’Américaine aux 25 médailles mondiales et sept breloques olympiques est un exemple de résilience et de grandeur face à l’adversité. Pour le grand public comme pour les autres champions et championnes. Il suffit de lire… Serena Williams pour mieux saisir la chose.

Invitée à prendre la plume au sujet de Biles pour le magazine américain TIME, qui place la gymnaste dans la catégorie "Titan" de sa célèbre liste annuelle des "100 personnes les plus influentes" en 2021, la tenniswoman aux 23 titres en Grand Chelem signe un texte émouvant où son respect pour celle qu’elle a croisée ces derniers jours au gala du Met à New York transpire à chaque ligne.

"Il y a quelque chose de poétique dans la façon dont bouge Simone Biles. Elle est une maîtresse de la précision, de la grâce et de la dominance", entame Williams. Avant de développer: "Ce qu’elle incarne vraiment reflète le potentiel sans limite des femmes noires. J’aurais aimé avoir quelqu’un comme elle à admirer quand j’étais plus jeune et que je tentais de réaliser mes rêves."

"Elle étabit de nouveaux standards de beauté, de force et de résilience"

Les mots dérivent vite vers l’extra-sportif. Et la pluie de louanges continue. "Le plus gros travail de Simone est ce qu’elle fait en dehors de la gym, poursuit Williams. Elle utilise sa voix et sa plateforme pour partager son parcours d’amour de soi-même, de respect et d’acceptation. Simone est bien plus mature que son âge. En vivant sa vérité de façon si bruyante et en se plaçant en défenseuse de la santé mentale, elle établit de nouveaux standards de beauté, de force et de résilience, détruit les stéréotypes actuels obsédés par l’image et encourage les autres à faire de même. Simone est un exemple brillant de ce à quoi ressemble le succès quand vous mettez de côté tout ce que le monde pense et que vous allez puiser votre force en vous-même, dans votre âme."

Un superbe hommage d’une légende à une autre légende. La tenniswoman et la gymnaste US ne sont d’ailleurs pas seules à se prêter à cet exercice traditionnel pour la liste des "100 personnes les plus influentes" du TIME: le quarterback (foot américain) Russell Wilson rend hommage à la tenniswoman Naomi Osaka, l’ancienne championne olympique du concours général de gymnastique Nastia Liukin fait de même pour celle qui a remporté ce titre cette année à Tokyo (Sunisa Lee), l’ancienne patineuse Michelle Kwan prend la plume pour évoquer la légendaire athlète Allyson Felix et l’ancien baseballeur Alex Rodriguez l’imite au sujet du phénomène Shohei Ohtani.

La dernière combinaison verse dans le glamour: David Beckham s’occupe du texte pour la superstar du foot US Tom Brady. "J’avais toujours suivi sa carrière mais quand je suis venu aux Etats-Unis pour vivre et jouer au foot, je suis devenu un grand fan, précise l'ancien footballeur international anglais. Je suis fier de pouvoir aussi l’appeler un très bon ami. (…) Tom a accompli l’inimaginable. Sa volonté de gagner est sans égale. (…) Quand je pense au sommet de l’excellence athlétique, il est difficile de ne pas penser à Tom Brady. Le regarder jouer est tellement inspirant."

https://twitter.com/LexaB Alexandre Herbinet Journaliste RMC Sport