RMC Sport

JO de Tokyo: Le Graët dément un possible forfait de la sélection olympique

Invité à réagir ce samedi en marge du match des Bleus contre la Hongrie à l’Euro, Noël Le Graët a assuré que la France enverrait bien une équipe compétitive aux Jeux olympiques de Tokyo et a démenti un potentiel forfait.

A l’inverse d’André-Pierre Gignac dont la participation est déjà acquise, Sylvain Ripoll fait face à de nombreux refus pour la constitution de son groupe pour les Jeux olympiques de Tokyo. Malgré les refus de nombreux clubs qui ne souhaitent pas libérer leurs joueurs pour la compétition, Noël Le Graët a nié un quelconque forfait de la sélection olympique tricolore.

"Ah bah oui, ça c’est certain (que la France enverrait une équipe aux JO, ndlr). C’est difficile de trouver des joueurs parce que certains clubs ont un peu de mal à les lâcher, a toutefois reconnu le président de la FFF auprès de France Info ce samedi. Mais petit à petit on se rapproche. Je pense que l’on aura une équipe performante dans trois ou quatre jours."

Le Graët: "Même pas en rêve"

Présent à Budapest pour le match de l’équipe de France à l’Euro contre la Hongrie, le patron de la Fédération française de football en a remis une couche quelques minutes plus tard au micro de beIN Sports. Interrogé sur un potentiel forfait, le dirigeant a tranché net: "Même pas en rêve."

Noël Le Graët a une nouvelle fois confirmé les difficultés rencontrées par Sylvain Ripoll mais garde confiance avant l’officialisation de la liste transmise au CIO. "Petit à petit on accroche des joueurs, a expliqué le président de la FFF. Je pense que pour demain on sera pas mal."

Les clubs pas obligés de libérer les joueurs

Repoussés de 2020 à 2021, les Jeux olympiques de Tokyo ont bouleversé le calendrier sportif mondial mais ne coïncident pas avec les plages prévues pour la FIFA pour les sélections nationales. Un tournoi olympique de football prévu du 21 juillet au 7 août, les clubs ne sont donc pas obligés de libérer leurs joueurs.

Un temps espéré, Kylian Mbappé ne sera pas libéré par le PSG mais devrait avoir plus de chance pour Paris 2024. Du côté de Leeds, le gardien Illan Meslier a déjà confirmé que son club ne le libèrerait au moment de préparer la reprise de la Premier League.

JGL