RMC Sport

France-Argentine: les Bleus entament la tournée par une victoire dans un match disputé

Le XV de France a difficilement battu l’Argentine ce samedi (29-20) lors de son premier test-match de la tournée d’automne. Si Melvyn Jaminet s’est illustré dans son rôle de buteur, Matthieu Jalibert a eu plus de mal à l’ouverture et a même offert un essai aux Pumas sur une grosse erreur finalement rattrappée par le gros travail des avants tricolores.

Devant les quelque 50.000 spectateurs présents au stade de France, dont le ministre et ancien joueur amateur Jean Michel-Blanquer, les Bleus ont réussi leur retour à la compétion ce samedi contre l’Argentine (29-20). Après un début de match appliqué, les partenaires d’Antoine Dupont ont eu un léger coup de mou mais ont fini par l’emporter au bout d’un joli combat face aux Pumas.

"Le bilan il est quand même positif. Je pense quand même à notre entame de match où on fait beaucoup de fautes, c'est ce qu'il leur permet de venir dans notre camp, a estiméé Antoine Dupont au micro de France Télévisions. On a eu du mal à tenir le ballon sur nos offensives, alors qu'on voyait que quand on tenait le ballon trois ou quatre temps de jeu sur nos offensives on leur posait des difficultés. La victoire est là mais on est capables de faire bien mieux. On a pas mal de choses à revoir."

>> France-Argentine en direct commenté

Jaminet solide et efficace

Parmi les satisfactions de ce duel contre les Argentins, on retiendra la prestation de Melvyn Jaminet. Révélation de l’été, l’arrière de Perpignan a parfaitement assuré son rôle de buteur du XV de France. Dès les premières minutes de jeu, le très convoité joueur de 22 ans a mis les Bleus sur de bons rails avec une première pénalité passée sans problème. Deux autres suivront avant la mi-temps et ont permis au groupe de Fabien Galthié de rester dans son match.

A l’arrivée, le buteur du soir aura réussi son match avec un joli (6/7) crucial pour cette équipe de France en rodage. Un seul raté compensé par une belle présence sur les chandelles et de belles qualités à la relance.

"On s'est donné à 200%. Tout n'a pas été parfait, on a été trop imprécis sur nos lancements de jeu, a de son côté analysé le buteur du soir. Chaque ruck, ils étaient présents, ils sont su ralentir notre jeu. C'était un sentiment incroyable de rentrer sur le stade quasi plein avec ce public qui nous soutient pendant 80 minutes, c'est indescriptible."

La grosse erreur de Jalibert

Une réussite au pied de Melvyn Jaminet qui a aidé les Bleus à faire la course en tête malgré le gros raté de Matthieu Jalibert en première période. Aligné à l’ouverture pour animer le jeu avec le néo-capitaine Antoine Dupont, le numéro de l’UBB et du XV de France a eu un peu de mal à exprimer son talent.

Si une belle percée aurait mérité mieux qu’échouer à dix mètre de l’en-but des Pumas, Matthieu Jalibert a ensuite bien failli faire basculer le match du mauvais côté.

Sur une pénalité ratée de l’Argentine et le renvoi au 22m qui a suivi, l’ouvreur s’est fait contrer par Pablo Matera. Si le troisième-ligne n’a pas réussi à aplatir, Tomas Cubelli s’en est chargé et fait passer un gros coup de froid sur Saint-Denis après 22 minutes de jeu.

Outre ce raté, finalement sans conséquences, Matthieu Jalibert n’a pas forcément convaincu ballon en main. Son association avec Antoine Dupont reste encore très perfectible. Idem pour le replacement de Romain Ntamack au centre. Le crack du Stade Toulousain n’a pas forcément brillé dans l’axe du terrain et les Bleus n’ont pas vraiment utilisé son jeu au pied pour contrôler le tempo de ce match. Remplacé dès la 54e minute par Jonathan Danty, le Toulousain n’a pas montré grand-chose.

Le pack tricolore a gagné le combat

L’animation offensive a parfois déçu mais ce XV de France a trouvé d’autres ressources ce samedi soir, notamment dans le duel entre les packs. Une bataille entre gros qui a parfois donné lieu à des tensions et poussé l’arbitre à infliger des cartons jaunes à Julien Marchand et Marcos Kremer après plusieurs débuts d’échauffourées. Après avoir dominé le secteur de la mêlée, notamment en première période, les avants tricolores ont fait la différence au retour des vestiaires.

Le néo-international Thibaud Flament a percé plein fer pour aller inscrire le premier essai de sa carrière avec le XV de France et offrir un maigre avantage aux Bleus.

Si en face, l’ouvreur Emiliano Boffelli a laissé les Pumas à portée de tir, le pack tricolore a encore poussé pour enfoncer la défense. Sans un excès de précipitation sur une pénalité à 5m de l’en-but argentin, Demba Bamba aurait même pu assurer une fin de match plus tranquille à l’équipe de France.

Mais sur la mêlée qui a suivi, la France a encore fait imploser les avants sud-américains pour offrir une nouvelle pénalité face aux perches. Quelques minutes plus tard, une nouvelle percée du talonneur Peato Mauvaka a fini derrière la ligne argentine pour donner plus d’avance aux Bleus. Si un dernier essai de Santiago Carreras a fait passer un léger frisson dans les tribunes, Melvyn Jaminet a fini le travail sur une ultime pénalité.

Un buteur fiable et une conquête bien présente. Voilà les deux clés du succès tricolores ce samedi soir. Tout n’a pas été parfait mais cette fois le XV de France n’a pas craqué. De bon augure avant les deux autres test-matchs de cette tournée d’automne, samedi prochain contre la Géorgie puis le 20 novembre face aux All Blacks.

Jean-Guy Lebreton