RMC Sport

Stade Français - Papé: ''C’est n’importe quoi''

Pascal Papé

Pascal Papé - AFP

Invité ce lundi de Direct Laporte, le capitaine du Stade Français, Pascal Papé, est revenu sur la saison délicate de son club, champion de France en titre, évoquant notamment la lutte pour le maintien. Il a également fustigé les doublons entre les matches du XV de France dans le Tournoi des VI Nations et ceux du Top 14.

Il n’aura pas fallu le chatouiller longtemps sur le sujet. En évoquant le doublon XV de France-Top 14, ce lundi dans Direct Laporte sur RMC, Pascal Papé a vite vidé son sac. Et fustigé ces journées de championnat calquées sur le Tournoi des VI Nations, qui handicapent sérieusement les équipes du Top 14, dont le champion de France en titre, le Stade Français.

« C’est n’importe quoi. Pendant quinze jours, vous allez être formaté à un objectif, relève Papé. Vous rentrez, avec une semaine d’intervalle, il faut tout revoir avec votre club, avec un autre objectif. Et après, il faut repartir en équipe de France. Quand on est simple joueur de club, comme moi maintenant, on s’aperçoit que ce n’est pas évident. Il vous manque vos meilleurs joueurs ».

« Bien finir et bien représenter le Stade Français »

Cela s’est notamment vu pour le Stade Français samedi lors de la réception de Grenoble et la défaite enregistrée au terme du temps réglementaire (18-33), lors de la 16e journée de championnat. Un résultat qui laisse beaucoup de regrets à Pascal Papé. « Les phases finales du championnat ? Ça va être vraiment compliqué. On est plus en train de regarder ce qui se passe en bas, concède le deuxième ligne parisien. On a un déplacement à Pau qui va être important pour le maintien. C’est un mot qu’il faut dire.

Le seul joker qui nous restait était de ne pas perdre à la maison contre Grenoble pour éventuellement accrocher les six premières places. Il est grillé. Je vais être original en disant qu’on va prendre les matches les uns après les autres en championnat. On va jouer le maintien. On va essayer de bien finir et de bien représenter le Stade Français. Il y a plein de circonstances atténuantes mais on a manqué de fierté et d’orgueil. Il faut qu’on travaille là-dessus parce que ce n’est pas possible ».

dossier :

Stade Français