RMC Sport

Top 14: Collazo fustige "l'aberration" autour de Rebbadj et le timing de la FFR

Deux heures avant le match remporté par Toulon contre Pau (33-29), pour la 17e journée du Top 14, le deuxième ligne international Swan Rebbadj a été déclaré cas contact par la Fédération. Un timing que Patrice Collazo, manager du RCT, n'a pas apprécié. Il s'est d'ailleurs permis de titulariser le joueur, testé négatif.

"C'est aberrant et même anormal", a grondé Patrice Collazo en conférence de presse. Après la victoire de son équipe 33-29 contre la Section Paloise, ce samedi pour la 17e journée du Top 14, le manager du Rugby Club Toulonnais s'est offusqué du fait que son deuxième ligne Swan Rebbadj ait été déclaré cas contact seulement deux heures avant le coup d'envoi par la Fédération française de rugby. Une annonce qui, n'ayant pas été explicitée, pourrait s'expliquer par les cas positifs au coronavirus décelés durant la semaine au RCT.

"C'est du vent", a balayé Patrice Collazo, qui a titularisé Swan Rebbadj face à Pau. "À ce moment-là, j'avais 30 mecs qui étaient cas contact. Moi avec. On suit les recommandations de la Ligue. À partir du moment où on a passé des tests, les positifs ont été sortis", a-t-il ajouté.

"J'ai trouvé ça naze. Communiquer comme ça à deux heures du match sur un joueur, qui en plus part en sélection... J'ai envie de dire que chacun s'occupe de ses problèmes. C'est une aberration. C'est pour ça que le club a répondu. (...) À partir du moment où on prend la responsabilité de le mettre dans l'équipe, ça veut dire qu'on a eu le feu vert de la Ligue", a aussi pesté Patrice Collazo, estimant qu'il n'y avait "pas de place" pour une telle incertitude.

Rebbadj ne comprend pas

L'intéressé, qui est censé rejoindre dimanche le XV de France pour préparer le prochain match du Tournoi des VI nations (le 28 février contre l'Écosse), n'a pas non plus compris le communiqué de la FFR. "Moi, je passe outre, a déclaré Swan Rebbadj. Je ne me prends pas la tête. Le truc, c'est que je suis cas contact, mais en fait toute l'équipe était cas contact. Je ne sais pas pourquoi ils m'ont ciblé. Je suis autant cas contact qu'eux!"

Avant ces deux prises de parole, le RCT avait réagi dans un premier temps à travers un communiqué: "Les résultats des derniers tests PCR réalisés vendredi ont confirmé des résultats négatifs sur le reste de l’effectif et la LNR a ainsi décidé de maintenir la rencontre d’aujourd’hui à Pau. (...) Le RCT regrette que cette communication puisse amener un trouble à quelques heures du coup d’envoi du match à Pau".

Julien Absalon avec Paul Laffite