RMC Sport

Top 14: Toulouse poursuit son sans-faute, le Stade Français s’enfonce

Toulouse s’est imposé à Biarritz ce samedi (17-11) et a signé une cinquième victoire en autant de matchs de Top 14 cette saison. A l’opposé du classement, le Stade Français s’est incliné à Brive (19-12) et reste dernier du classement.

En attendant le choc de clôture entre Clermont et le Racing ce dimanche (21h05), la cinquième journée de Top 14 a confirmé certaines tendances du début de saison. Toujours aussi impeccable, Toulouse a enchaîné un nouveau succès alors que le Stade Français et La Rochelle ont rechuté.

Toulouse reçu cinq sur cinq

Jusque-là intraitable à domicile, Biarritz a tenu tête aux champions de France en titre (17-11) pendant près d'une heure. Et puis Toulouse a fait entrer ses internationaux Cyril Baille (53e), Antoine Dupont (52e) ou Romain Ntamack (62e).

Résultat, à 3-3, Tim Nanaï Williams a inscrit son premier essai en Rouge et Noir (58e), "le ministre de l’Intérieur" a étalé toute sa classe (60e) et le Stade Toulousain a enchaîné un cinquième succès de rang cette saison en championnat. Même le rouge contre Joe Tekori (68e), pour un plaquage haut, n'a fait que ralentir le rouleau compresseur haut-garonnais.

Les Basques, qui s'étaient pourtant offert les scalps de l'UBB (27-15) et du Racing 92 (28-19), demi-finalistes de la saison dernière, se sont cassés les dents sur les intouchables leaders toulousains et se retrouvent onzièmes du classement après cette défaite à Aguiléra.

Le bon coup de l'UBB

Battu sèchement la saison dernière à Lyon (27-10), Bordeaux-Bègles s'était promis de se venger. Chose promise, chose due: l'UBB, portée par un Matthieu Jalibert (15 points dont un essai) à nouveau géant s'est imposée à l'extérieur pour la première fois de la saison (20-15).

Plus offensifs, plus entreprenants, les Girondins n'ont laissé que le point de bonus défensif aux Lyonnais, qui semblent retomber dans leurs travers de la saison dernière et reculent à la sixième place.

La Rochelle et le Stade Français rechutent

Une semaine après avoir marché sur le BO (59-17), La Rochelle s'est une nouvelle fois pris les pieds dans le tapis face à Montpellier ce samedi (21-11). Un début de saison compliqué qui laisse le double finaliste de la saison dernière (Top 14 et Coupe d'Europe) coincé à la 12e place du classement. L'essai de Favre (72e), trop tardif, n'a rien changé. Le MHR, lui, grimpe à la 7e place grâce à la patte de la pépite italienne Paolo Garbisi, auteur de sept pénalités (sur huit tentées).

Dans les autres rencontres de la journée, Brive a fêté le 100e anniversaire de son stade Amédée-Domenech en s'offrant le Stade Français (19-12). Les Parisiens poursuivent leur entame de saison calamiteuse et conservent leur place de lanterne rouge.

"On les met directement en confiance dès le début de match chez eux donc après c’est difficile de revenir, a expliqué avec regrets Arthur Coville après la défaite des Parisiens. Je pense que l'entame de match est catastrophique. Comme toujours, on fait de trop de fautes faciles et on leur donne trop de munitions. C'est comme cela depuis le début de saison. [...] Aujourd'hui on mérite notre place. Sur cinq matchs, on fait trois non-matchs pour débuter la saison. On ne vas surtout pas dire que l'on mérite d'être à la place d'une autre équipe."

Enfin, une semaine après son succès contre le RCT (12-9), Perpignan a chuté à domicile devant Pau (29-14), la faute àl'ouvreur Antoine Hastoy (18 points) toujours aussi décisif.

JGL avec AFP