RMC Sport

XV de France: Thomas n'est pas sanctionné selon Galthié

L'absence de Teddy Thomas du groupe des 28 joueurs pour le déplacement du XV de France en Ecosse, dimanche lors du Tournoi des VI Nations (16h), n'est pas une sanction, promet le sélectionneur Fabien Galthié.

Derrière les grosses montures noires de ses opaques lunettes, Fabien Galthié est imperturbable. Ce vendredi, le sélectionneur du XV de France a lentement égrainé les noms des 15 titulaires, des 8 remplaçants et des 5 joueurs supplémentaires retenus pour le déplacement des Bleus en Ecosse, dimanche (16h) dans le cadre de la 4e journée des VI Nations. Comme annoncé par la Fédération française de rugby jeudi, celui de Teddy Thomas n'y figure pas puisque l'ailier fait partie des 14 joueurs libérés pour retourner dans leur club ce week-end. 

Tout aussi calmement, Fabien Galthié a évoqué l'absence marquante de l'ailier en la justifiant par le retour à la compétition de Damian Penaud et les performances remarquées de Gabriel N'Gandebe à l'entraînement. Deux raisons, selon le technicien, qui ont fait passer Thomas du statut de titulaire au pays de Galles à celui de joueur absent du groupe face à l'Ecosse.

"Thomas fait toujours partie du groupe France"

"Teddy Thomas a débuté les trois premiers matchs du Tournoi, a-t-il rappelé. Damian Penaud devait débuter face à l'Angleterre (lors du premier match du Tournoi, ndlr) mais il s'est blessé la veille du match. Il est revenu travailler avec nous pour le troisième match, lors de la quinzaine avant le pays de Galles. Il a fait d'excellents entraînements. Il retrouve donc sa place de titulaire qu'il avait laissée suite à une blessure la veille du match face à l'Angleterre. Nous avons choisi de ne pas toucher à notre ligne de trois-quarts, Damian Penaud reprend sa place et Teddy Thomas fait toujours partie du groupe France dans les 42 mais pas dans les 28 pour ce match. Gabriel N'Gandebe fait de très bons entraînements et sera présent pour notre déplacement en Ecosse."

Après cette explication très factuelle, le technicien a refusé de parler de sanction contre Thomas, critiqué pour ses errements défensifs et remplacé de manière assez précoce lors du match face au pays de Galles (66e). 

"Il n'y a pas de sanction, le mot n'existe pas"

"Il n’y a pas de sanction en équipe de France, a-t-il assuré. Il y a de l'émulation, de la complémentarité, une ambition et une mission partagées. Il y a des promesses, du rêve, du jeu, du plaisir. La sanction n'existe pas. Depuis sept semaines, N'Gandebe fait de très bons entraînements, il est en progression constante. Dans notre groupe de joueurs, il est très présent, Il provoque l’émulation. Si les 15 titulaires et 8 remplaçants performent, c'est parce que les joueurs supplémentaires mais aussi les 14 qui sont repartis nous permettent de travailler dans cette dynamique collective. Il n'y a pas de sanction, le mot n'existe pas."

NC avec Jean-François Paturaud