RMC Sport

Barça: Piqué s'oppose à la Super League et se fait recadrer par le monde du tennis

Après que les clubs anglais aient décidé de se retirer du projet de la Super League, Gerard Piqué s'est fendu d'un tweet pour s'opposer à la compétition européenne, confiant "que le football appartient aux fans". L'Espagnol s'est fait recadrer par plusieurs acteurs du tennis alors qu'il est à l'origine de la réforme vivement critiquée de la Coupe Davis.

Certaines actions ne pardonnent pas. Alors que les clubs anglais annoncaient, tour à tour, leur décision de se retirer du projet de la Super League même pas 48 heures après sa création, Gerard Piqué s'est permis de réagir sur les réseaux sociaux, scandant sur Twitter que "le football appartient aux fans. Aujourd'hui, plus que jamais."

>> La crise de la Super League en direct

Ces quelques mots postés par le défenseur du FC Barcelone ont suscité de nombreuses réaction de la part des amateurs de tennis, et même de ses acteurs alors que les Français, Nicolas Mahut et Édouard Roger-Vasselin, ont tenu à recadrer l'Espagnol, à l'origine de la réforme très critiquée de la Coupe Davis : "Et à propos de la Coupe Davis ?" ou encore "Et le tennis ?".

Jonathan Eysseric y est aussi allé de son tacle à l'égard de l'Espagnol : "Cela ne vient-il pas du gars qui est venu détruire notre sport ?"

Impliqué dans la réforme de la Coupe Davis via sa société

Alors que ce projet de Super League a révolté une grande partie du monde du football, une autre réforme avait fait parler d'elle, cette fois-ci en tennis. L'épreuve mythique de la Coupe Davis a été largement revisitée et transformée en mini-Coupe du monde, réunissant dans un même lieu sur une semaine, les 18 meilleures nations mondiales, lors de sa première tenue en 2019. Un format qui prive les nations d'accueillir les rencontres et donc éloigne les supporters de l'épreuve.

À la fois joueur de football professionnel et entrepreneur, Gerard Piqué était alors à l'origine de cette réforme très critiquée par le biais de sa société Kosmos Holding, l'entreprise qui a acquis les droits du tournoi et qui a contribué à le réformer en concentrant le format.

dossier :

La Super League

Luca Demange