RMC Sport

Masters 1000 de Paris-Bercy: Nadal met fin au parcours de Tsonga, sorti avec les honneurs

Le nouveau n°1 mondial Rafael Nadal a mis fin au joli parcours du Français Jo-Wilfried Tsonga (35e) en quarts de finale du Masters 1000 de Paris en deux sets 7-6 (7\/4), 6-1 vendredi. Le Français a montré un très beau visage.

Jo-Wilfried Tsonga a quitté le court central avec le sourire aux lèvres malgré la défaite. Et pour cause, les motifs de satisfaction sont légion pour le Français, battu (7-6 (7/4), 6-1) vendredi, en quart de finale du Rolex Paris Masters, par le Majorquin Rafael Nadal. Invité par les organisateurs du tournoi, le Manceau peut être fier de son parcours, stoppé aux portes du dernier carré d’un tournoi qu’il a déjà gagné (2008) par le nouveau n°1 mondial (officiellement lundi).

Rien d’infamant. Car le Français a retrouvé un niveau de jeu très satisfaisant. Dans son plus pur style de puncheur, Tsonga a fait mieux que renvoyer la balle à son adversaire, il a installé le match des cogneurs.

Le tie-break a constitué un premier tournant

Très efficaces l’un et l’autre sur leurs mises en jeu respectives (88% de points gagnés derrière le premier service pour le Français, 93% pour l'Espagnol), Tsonga et Nadal n’ont pas concédé la moindre balle de break jusqu’au jeu décisif. Le scénario du tie-break a rappelé tant de matchs gagnés par l’Espagnol au cours de sa carrière, avec cette capacité quasi unique à profiter de la moindre petite baisse de régime adverse pour accélérer.

C’est ce qui est arrivé à Tsonga. Le Français a donné le bâton pour se faire battre, avec une accumulation de fautes directes et de mauvais choix pour offrir le tie-break à Nadal. La question était alors de savoir comment Tsonga allait réagir à cette issue de fin de set, cruelle malgré tout.

Nadal retrouve le dernier carré

La réponse est arrivée très (trop?) tôt. Le Français a réalisé un très mauvais jeu de service d’entrée. Il n’a plus revu l’Espagnol ensuite, encaissant un 3-0 en l’espace de quelques minutes. Difficile à digérer. Il a coulé physiquement à mesure que l'intensité s'élevait de l'autre côté du filet. Plongé au-delà de la 250e place mondiale il y a un an, le Français est toutefois assuré de faire son retour dans le top 30, à la 29e place précisément, à l'issue du tournoi parisien.

C'est la première fois depuis six ans que Nadal se hisse dans le dernier carré à Bercy. Il y affrontera le jeune Canadien Denis Shapovalov (20 ans, 28e), tombeur un peu plus tôt d'un autre Français, Gaël Monfils (6-2, 6-2), en seulement 59 minutes. L'autre demi-finale opposera Novak Djokovic au Bulgare Grigor Dimitrov (27e).

QM