RMC Sport

Open d'Australie: décision encore repoussée pour Djokovic, toujours menacé d'expulsion

Novak Djokovic ne sait toujours pas s'il pourra bien participer au prochain Open d'Australie. Selon les médias locaux, aucune décision n'a été prise ce jeudi par le ministre australien de l'Immigration Alex Hawke concernant une possible expulsion du pays.

Le flou reste total autour de Novak Djokovic et de sa participation à l'Open d'Asutralie. Décalage horaire oblige (dix heures d'écart entre la France et l'Australie), la journée de jeudi se termine déjà à Melbourne. Et aucune décision officielle ne tombera dans la nuit australienne.

Source gouvernementale à l'appui, les médias The Age et The Sydney Morning Herald affiment que le ministre australien de l'Immigration Alex Hawke n'a pas encore décidé d'expulser le joueur de tennis serbe ou de lui accorder un visa avant le début de l'Open d'Australie (du 17 au 30 janvier).

>> Toutes les informations sur l'affaire Djokovic en direct

Le ministre de l'Immigration réfléchit encore

Sans pour autant livrer d'indices sur la future décision, le Premier ministre australien Scott Morrison a confirmé lors d'un point presse consacré au Covid-19 qu'Alex Hawke se trouvait toujours dans une phase de réflexion concernant le cas Djokovic.

"Je me référerai à la déclaration la plus récente du ministre Hawke selon laquelle la position n'a pas changé, a lancé le chef du gouvernement fédéral face aux journalistes. Ce sont des pouvoirs ministériels personnels pouvant être exercés par le ministre Hawke et je ne propose pas de faire d'autres commentaires pour le moment."

Djokovic confirmé comme tête de série numéro 1

Malgré les doutes planant sur sa participation à l'Open d'Australie, Novak Djokovic continue de se préparer pour la première levée du Grand Chelem de la saison. En quête d'un dixième sacre à Melbourne et d'un possible 21e titre en Majeur, synonyme de record absolu, le Serbe s'est entraîné ce jeudi pendant une quinzaine de minutes. Du côté des organisateurs, on semble toujours croire à sa présence pendant le tournoi.

Si Craig Tiley, patron du tournoi et de Tennis Australie, a refusé de répondre aux questions sur l'affaire Djokovic, il a quand même confirmé le statut de tête de série numéro 1 du "Djoker" lors du tirage au sort.

Opposé à son compatriote Miomir Kecmanovic lors du premier tour, Novak Djokovic pourrait ensuite retrouver Gaël Monfils lors d'un potentiel huitième de finale. Le nuémro un mondial défierait également Rafael Nadal, lui aussi en qupete d'un 21e sacre en Grand Chelem, en demi-finale. Encore faut(il que le Serbe de 34 ans soit autorisé à jouer lors de l'Open d'Australie. Pour le moment, rien n'est certain.

JGL