RMC Sport

Open d'Australie: le patron du tennis australien fier de son "travail incroyable" dans l'affaire Djokovic

Venu dans l'espoir de défendre son titre à l'Open d'Australie, Novak Djokovic est toujours bloqué dans un centre de rétention de Melbourne en raison de l'annulation de son visa. Pointé du doigt dans cette affaire, le patron de la fédération australienne de tennis s'est défendu samedi.

Il estime que la situation est parfaitement gérée. Le patron de la fédération australienne de tennis, Craig Tiley, a tenu à saluer le travail de son équipe après les problèmes de visa rencontrés par Novak Djokovic, placé dans un centre de rétention à Melbourne, dans la nuit de mercredi à jeudi, au motif qu'il ne remplissait pas les strictes conditions d'entrée sur le territoire imposées dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

"On pointe beaucoup du doigt et on blâme beaucoup, mais je peux vous assurer que notre équipe a fait un travail incroyable", a déclaré Craig Tiley, s'adressant à la caméra dans une vidéo destinée à une communication interne, mais publiée ce samedi sur le site internet du quotidien australien Herald Sun. "Malheureusement, au cours des deux derniers jours, il y a eu une affaire qui concerne deux joueurs, Novak en particulier (la Tchèque Renata Voráčová s'est retrouvée dans la même situation que le Serbe, ndlr). Nous comprenons la situation actuelle et nous travaillons en étroite collaboration avec Novak et son équipe, ainsi qu'avec d'autres personnes et leur équipe, qui se trouvent dans cette situation", a-t-il développé.

La Fédération australienne pointée du doigt

Le responsable de Tennis Australia a expliqué que la fédération avait choisi de ne pas aborder la question publiquement en raison du recours déposé par Djokovic. Mais il a assuré que son équipe avait fait "tout ce qu'elle pouvait faire selon toutes les instructions qui lui ont été fournies". La Fédération, organisatrice de l'Open d'Australie, a été accusée d'avoir induit les joueurs en erreur à propos des obligations en matière de vaccination contre le Covid-19 pour entrer dans le pays. Dans une note envoyée aux joueurs et publiée par plusieurs médias australiens, l'organisation assurait qu'une personne ayant récemment contracté le coronavirus pouvait bénéficier d'une exemption à l'obligation d'être entièrement vaccinée.

Le gouvernement australien a précisé que cette disposition n'était valable que pour les résidents australiens, non pour les citoyens étrangers voulant entrer dans le pays. Il a ajouté que le ministère de la Santé en avait alerté Tennis Australia dès novembre.

Djokovic, numéro un mondial, s'est vu annuler son visa à son arrivée à Melbourne mercredi. Venu dans l'espoir de défendre son titre à l'Open d'Australie (17-30 janvier) et de remporter un 21e titre record en Grand Chelem, il se trouve depuis dans un centre de rétention dans l'attente de l'examen de son recours, lundi.

RR avec AFP