RMC Sport

Roland-Garros : Nadal préparé au pire

-

- - AFP

A la veille du quart de finale très attendu qui l’opposera à Novak Djokovic, Rafael Nadal n’arrive pas en pleine confiance. Le nonuple vainqueur de Roland-Garros estime même devoir disputer le quart de finale le plus difficile de sa carrière face au Serbe, n°1 mondial.

Le rendez-vous avait été coché par tous les aficionados du tennis : le quart de finale de Roland-Garros entre Novak Djokovic et Rafael Nadal, le n°1 mondial face au nonuple vainqueur des Internationaux de France, comme une finale qui arrive un peu trop tôt. Un match a priori équilibré.

Sauf que l’Espagnol ne le voit pas sous cet angle. Redescendu au 7e rang mondial après un début de saison compliqué, Nadal craint ce match face à un joueur qui semble jouer sur une autre planète depuis plusieurs semaines. « C'est sans aucun doute le meilleur joueur du monde en ce moment, admet-il. C'est le favori, pour moi comme pour probablement tout le monde. » Le Serbe n’a pas perdu un set, notamment lors de son « exécution » de Richard Gasquet en 8e de finale, quand Nadal a peiné à conclure un match qu’il tenait pourtant face à Jack Sock. Il y a quelques jours, l’Espagnol expliquait avoir quelques difficultés dans les moments clés du match. Comme un blocage.

« Ce ne serait pas ma première défaite ici »

Face à Djokovic, toute baisse de rythme pourrait lui être fatale. « C’est probablement le quart de finale le plus dur de ma carrière ici à Roland-Garros, sans aucun doute, résume Nadal. Mais ce n'est pas une finale... c'est un quart de finale seulement. Ça ne me plaît pas de jouer contre Novak en quart de finale, mais j'espère que lui non plus ça ne lui plait pas de jouer contre moi. »

Le doute passe encore. Mais pour un joueur ayant gagné Roland-Garros à neuf reprises, envisager de se faire éliminer dès les quarts, ça surprend. Pourtant, « Rafa » affiche un discours presque fataliste : « Je suis conscient que pour gagner contre lui je devrai avoir un niveau très élevé... mais ma carrière ne s'arrêtera pas en quart de finale de Roland-Garros. Ce ne serait pas ma première défaite ici... et si je perds, ce sera contre adversaire qui mérite de gagner. » Son dernier revers Porte d’Auteuil remonte à 2009 et sa défaite en 8e de finale face à Robin Söderling, pour le seul titre qui lui a échappé à Roland-Garros ces dix dernières années.

dossier :

Rafael Nadal

A.Bo avec R.M