RMC Sport

Tennis: Paire confirme son retour et efface Isner pour rejoindre les quarts à Cincinnati

Benoît Paire s'est qualifié pour les quarts de finale du Masters 1000 de Cincinatti en éliminant John Isner (7-6 [1], 6-7 [2], 6-1). Il ne retrouvera pas Gaël Monfils, battu par Andrey Rublev (7-6 [2], 7-6 [5]).

Benoît Paire, 50e mondial, s'est hissé jeudi en quarts de finale du Masters 1000 de Cincinnati que ne retrouvera pas Gaël Monfils, ni la Japonaise Naomi Osaka, surprise par une modeste Suissesse. Paire a battu (7-6 [1], 6-7 [2], 6-1) l'Américain John Isner. Le Français de 32 ans n'avait plus atteint les quarts de finale d'un tournoi de cette catégorie, juste en dessous des Grands Chelems, depuis Rome en 2013 où il s'était même hissé en demies avant de perdre face à Roger Federer.

Il affrontera Rublev

Cette fois, il affrontera le Russe Andrey Rublev (7e), vainqueur de Gaël Monfils (7-6 [2], 7-6 [5]) un peu plus tard pour une place dans le dernier carré. Très perturbé par les bulles sanitaires imposées sur le circuit depuis 2020, Paire avait aligné six éliminations d'affilée dès son entrée en lice depuis mai avant d'atteindre les quarts de finale à Hambourg puis Gstaad en juillet.

Jeudi, face au géant américain de 36 ans, demi-finaliste au Masters 1000 du Canada à Toronto la semaine dernière, Paire a enchaîné une nouvelle belle performance après sa victoire au tour précédent face au Canadien Denis Shapovalov (10e). Il est vrai qu'il a bénéficié dans le troisième set d'une très nette baisse physique d'Isner. Mais les deux premières manches ont été serrées et le Français a globalement bien maîtrisé l'énorme service de l'Américain tout en s'appuyant sur une très bonne mise en jeu malgré de nombreuses doubles fautes.

Scénario hitchcokien pour Monfils

Paire a ainsi pris d'entrée de partie le service d'Isner avant de laisser son adversaire débreaker et le pousser au tie-break. Dans ce jeu décisif, le Français a perdu le premier point avant d'en aligner sept! Dans la deuxième manche, les deux joueurs ont tenu leurs mises en jeu et cette fois c'est Isner qui a nettement dominé le tie break avant de s'effondrer dans le set décisif.

Un peu plus tard, Monfils, 22e mondial, s'est incliné (7-6 [2], 7-6 [5]) dans un match au scénario hitchcockien avec une première manche équilibrée mais une seconde déconcertante de par une série de breaks et de débreaks. Alors que les deux joueurs avaient conservé chacun son service, c'est finalement dans le tie-break que tout s'est joué, le Russe négociant bien mieux les échanges que le Français à bout de souffle.

Osaka "presque contente d'avoir perdu"

Naomi Osaka, n°2 mondiale, a subi un inquiétant revers à quelques jours de la défense de son titre de l'US Open. La Suissesse Jil Teichmann, 76e mondiale, l'a battue en plus de deux heures 3-6, 6-3, 6-3. "J'attends beaucoup de moi mais je ne pouvais rien faire de plus pour gagner ce match. Je suis presque contente d'avoir perdu car cela me donne beaucoup de choses sur lesquelles travailler dans mon jeu. J'espère juste que les résultats viendront à temps pour l'US Open", a-t-elle relevé.

Osaka s'était déjà inclinée dès le 3e tour aux Jeux olympiques de Tokyo récemment. Il s'agissait à Cincinnati de son premier tournoi en dehors de son pays depuis son retrait de Roland-Garros après le premier tour, quand elle avait expliqué que répondre aux questions des journalistes après les matches lui causait des problèmes psychologiques - "j'ai désormais plus confiance en moi", a-t-elle dit à la presse jeudi. Elle avait ensuite fait l'impasse sur Wimbledon.

CP avec AFP