RMC Sport

Tirreno-Adriatico: l’incroyable erreur de parcours fatale à Pogacar et Evenepoel

Partis ensemble dans un groupe de contre dans le final de la cinquième étape de Tirreno-Adriatico, Tadej Pogacar et Remco Evenepoel ont raté un virage et ainsi condamné leurs chances de victoire, qui est revenue à Warren Barguil.

Les étoiles semblaient alignées pour une course-poursuite haletante dans les derniers kilomètres de cette cinquième étape de Tirreno-Adriatico, ce vendredi. Profitant d’une des ultimes difficultés de la journée, les trois principaux favoris du classement général, Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma), Remco Evenepoel (Alpha Vinyl Quick-Step) et Tadej Pogacar (UAE Emirates), maillot de leader du dos, avaient réussi à s’extirper en force du peloton et fondaient sur le groupe de tête pour lui disputer la victoire. C’était sans compter une erreur de parcours, qui les a forcés à revoir leurs ambitions à la baisse.

Partis à huit kilomètres de la fin, le trio a déboulé à toute allure dans les derniers lacets du jour, Evenepoel en tête. Ce dernier a alors mal jaugé le tracé: alors que l’itinéraire exigeait qu’il tourne à droite vers une des dernières montées de l’étape, le Belge de a pris "tout droit", emmenant dans son sillage ses compères d’échappée. S’ils se sont vite rendus compte de leur erreur et ont opéré un rapide demi-tour, ils ont perdu une quinzaine de secondes dans l’opération, ce qui a permis au peloton de recoller.

Barguil en solitaire

Avec leur démonstration de puissance dans la Madonna d’Ete, les trois hommes pouvaient logiquement espérer lever les bras à Fermo, puisqu’ils n’avaient qu’une minute de retard sur le groupe d’échappés. Leur erreur a souri à Warren Barguil: le Français d’Arkéa Samsic a laissé sur place ses équipiers pour s’offrir une victoire en solitaire. Revenus dans le peloton au prix d’un petit effort, Pogacar et compagnie n’ont terminé qu’à trente secondes.

S’ils ont raté l’occasion de jouer la gagne ce vendredi, les favoris devraient avoir une nouvelle occasion de s’expliquer, samedi, à l’occasion de la sixième et avant-dernière étape, qui empruntera deux cols de hors catégorie. Elle devrait décider du sort de ce Tirreno-Adriatico, où Pogacar devance pour l’instant Evenepoel de neuf secondes. Après sa victoire sur l’UAE Tour et les Strade Bianche, le Slovène, qui a déjà levé les bras sur la quatrième étape, est bien parti pour poursuivre son début d’année étincelant.

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport