RMC Sport

Tour de France: Alaphilippe craint la double ascension du mont Ventoux

Au terme de la 10e étape du Tour arrivant à Valence ce mardi, Julian Alaphilippe s'est projeté sur la double ascension du mont Ventoux ce mercredi, qui s'annonce "beaucoup trop dure" pour le champion du monde.

Julian Alaphilippe ne gagnera pas sa deuxième étape sur le Tour de France ce mercredi, à en croire son inquiétude avant d’escamoter deux fois le mont Ventoux. "Une fois, ça aurait été déjà pas mal, ironise le champion du monde sur la ligne d’arrivée à Valence. Je ne sais pas pourquoi on va le faire deux fois. Je ne suis jamais allé en haut en vélo, je me suis arrêté au chalet Reynard donc ça sera une première."

Le coureur français est aussi revenu sur la 33e victoire de son coéquipier Mark Cavendish sur le Tour de France au terme d’une étape où il aura notamment amorcé une tentative de bordure: "Mark est vraiment impressionnant dans les sprints, il se sent bien, toute l’équipe travaille pour lui. Après la galère d’avant-hier, ça fait du bien". Ce dimanche, le peloton avait terminé éreinté une étape dantesque, marquée par la pluie, la fatigue et les nombreux hors-délais.

"Je pense que ce sera beaucoup trop dur pour moi, conclut Alaphilippe au sujet de la 11e étape tracée entre Sorgues et Malaucène. Je vais déjà en profiter, j’espère que ça ne sera pas si horrible que ça. Je pense surtout à un peu plus tard. Les étapes qui se rapprochent d’Andorre me correspondront peut-être plus que deux fois le mont Ventoux".

Depuis le départ de la Grande Boucle, l’ancien maillot jaune, vainqueur de la première étape à Landerneau, vit "un ascenseur émotionnel". "J’essaye de profiter de tout ce qui s’offrait à moi depuis que je suis arrivé en Bretagne", explique-t-il avant de se frotter à la haute montagne, un terrain de jeu qui est loin d’être son favori.

JAu