RMC Sport

Tour de France: Pogacar se défend encore des soupçons qui pèsent sur lui

Très solide maillot jaune du Tour de France après 10 étapes, Tadej Pogacar est confronté depuis sa prise de pouvoir samedi dans les Alpes, à des soupçons de dopage. Le Slovène indique ne savoir "que faire pour prouver son innocence".

Les organisateurs du Tour de France s'attendaient sans doute à une autre configuration pour le classement général au matin de la double ascension du Mont Ventoux. Ce mercredi, pour la 11e étape de la Grande Boucle, les coureurs graviront par deux fois les pentes du "Mont Chauve". Mais à la pédale, aucun coureur ne semble en mesure de pouvoir rivaliser avec Tadej Pogacar.

Tenant du titre, Tadej Pogacar est confortablement maillot jaune, avec plus de deux minutes d'avance sur Ben O'Connor et plus de cinq minutes sur Rigoberto Uran. Après sa démonstration le week-end dernier dans les Alpes, le coureur slovène de 22 ans a été confronté à nouveau à des soupçons de dopage, la faute aussi à son appartenance à l'équipe UAE Emirates, dont plusieurs membres du staff ont déjà été associés à des affaires.

Pogacar ne veut pas publier ses chiffres de puissance

"Je ne sais que faire pour prouver mon innocence. Je domine cette course, mais après de nombreuses chutes (de ses adversaires) les premiers jours, plus que d'ordinaire. Je n'ai pas connu de chute, a justifié Tadej Pogacar en conférence de presse, après la 10e étape. J'adorerais publier mes chiffres, pour que tout le monde puisse les voir, mais les autres équipes pourraient s'en servir contre moi. Tout ce que je peux vous dire, c'est que je fais beaucoup de watts et c'est pour ça que je suis maillot jaune."

Pourtant, vainqueur de l'étape dimanche à Tignes, Ben O'Connor (AG2R-Citroën) a lui bien publié ses chiffres de puissance à l'issue de l'étape. D'autres coureurs du peloton publient eux aussi en grande partie leurs données, souvent sur l'application Strava.

Déjà vainqueur du contre la montre lors de la 5e étape à Laval, Tadej Pogacar pourrait nourrir l'ambition d'ajouter une étape de prestige à son palmarès ce mercredi. "J'ai déjà gagné le contre-la-montre (5e étape, NDLR), ça me satisfait. L'équipe travaille dur pour que je reste en jaune. Parfois on fait des erreurs quand on vise une victoire d'étape, a expliqué Tadej Pogacar. Je suis tombé six fois cette année, les chutes peuvent survenir très vite, on ne sait jamais à quoi s'attendre. Ca fait partie du cyclisme, tout le monde dans le peloton est au moins tombé une fois. C'est stressant. Donc le but principal est de défendre le maillot jaune. On va rester concentré et essayer d'éviter les dangers ou la malchance."

GL