RMC Sport

Coupe du monde 2022: pourquoi les joueurs de Gibraltar ont snobé Haaland pour l'échange de maillots

Si l’avant-centre de la Norvège Erling Haaland a signé un triplé face à Gibraltar (5-1) la semaine passée lors des qualifications pour la Coupe du monde 2022, aucun de ses adversaires ne lui a réclamé son maillot à l’issue de la rencontre. A l’aller, l’attitude du crack norvégien avait fortement déplu aux joueurs de la modeste sélection.

La scène est passée inaperçue. Elle avait pourtant de quoi surprendre. La semaine passée, la Norvège a écrasé Gibraltar 5-1 à Oslo lors des qualifications pour la Coupe du monde 2022. Erling Haaland a bien sûr activement participé au festival offensif de son équipe grâce à un triplé.

Au coup de sifflet final, le crack de Dortmund, qui est habitué à voir des adversaires lui demander son maillot (surtout face à des adversaires modestes), a quitté la pelouse avec sa tunique rouge. Aucun des joueurs de Gibraltar, 197e nation au classement Fifa, n’a réclamé le maillot de la star norvégienne. Et pour cause, les joueurs du territoire britannique situé au sud de l’Espagne gardaient de la rancœur à son égard depuis l’opposition au match aller.

Haaland face à Gibraltar
Haaland face à Gibraltar © ICON Sport

"Peut-être que la hype médiatique lui est montée à la tête"

"Aucun de nous ne voulions le maillot d’Haaland alors on l’a snobé, a déclaré Reece Styche, l’attaquant de Gibraltar, interrogé par The Sun. Au mois de mars, notre capitaine Roy Chipolina lui a demandé son maillot lors du match à Gibraltar.

La Norvège avait gagné 3-0 mais Haaland n’avait pas marqué et a été remplacé à l’heure de jeu. Il n’était trop pas de bonne humeur. Après qu’ils ont tous les deux répondu à leur interview TV, Roy lui a dit: "Mon fils est fan de toi, est-ce qu’on peut échanger nos maillots?" Haaland l’a regardé, il a ri puis est parti. Il peut s’acheter beaucoup de choses mais pas la classe. Peut-être que la hype médiatique lui est montée à la tête." Et Styche deconclure: "Il avait la chance de rendre un enfant heureux mais il a préféré dire non. Alors personne n’a réclamé son maillot à Oslo."

ABr