RMC Sport

Maroc-Espagne: Luis Enrique entretient le flou sur son avenir après l’élimination espagnole

Luis Enrique n’a pas annoncé son départ après l’élimination de l’Espagne contre la Maroc (0-0, 0 tab à 3) ce mardi en huitième de finale de la Coupe du monde. Le sélectionneur de la Roja est resté vague et ne veut pas précipiter sa décision alors que son contrat se terminera bientôt.

Accusée par certains détracteurs d’avoir baissé le pied face au Japon pour éviter la partie de tableau avec la Croatie, le Brésil et l’Argentine, l’Espagne est déjà éliminée du Mondial 2022. La Roja s’est inclinée ce mardi au terme d’une séance de tirs au but catastrophique contre le Maroc (0-0, 0 tab à 3). Après cette désillusion dès les huitièmes de finale de la compétition, Luis Enrique se retrouve forcément ciblé par les critiques. Mais le sélectionneur a déclaré que ce n’était pas le moment d’en parler et qu’il ferait un point à ce sujet la semaine prochaine avec le président de la Fédération.

"Il y a du temps maintenant avant de revoir l'équipe nationale espagnole sur le terrain, a expliqué le sélectionneur en conférence de presse. Mon contrat va expirer, mais je me sens bien dans l'équipe nationale, avec la Fédération et le président. Si cela ne tenait qu'à eux, je resterais ici toute ma vie. Mais ce n'est pas le cas. Je dois réfléchir calmement à ce qui est le mieux non seulement pour moi mais aussi pour l'équipe nationale."

>> Revivez la qualification du Maroc face à l’Espagne

Luis Enrique soutenu par ses joueurs

En zone d’interviews, plusieurs joueurs de la Roja ont apporté leur soutien à leur sélectionneur. Dani Olmo, Rodri, et Ferran Torres (accessoirement en couple avec la fille de Luis Enrique) notamment ont été questionnés sur l’avenir du sélectionneur. Les trois internationaux, amenés à rester dans le groupe espagnol dans les mois ou années à venir, ont répondu qu’ils étaient à fond derrière Luis Enrique et qu’ils espéraient que leur coach poursuivrait son rôle à la tête de la sélection. Après la défaite, Luis Enrique a assumé ses choix pour la séance de tirs au but fatale à l’Espagne.

"La responsabilité (pour les tirs au but) est toute mienne puisque j'ai choisi les trois premiers tireurs, ceux que je considère comme les meilleurs spécialistes, et ils ont choisi le reste, a encore expliqué le technicien. Mais nous n'avons même pas atteint le quatrième tireur. 'Bono' est un gardien spectaculaire."

Les excuses de Luis Enrique aux supporters

Après avoir pris un peu plus d’une heure pour commencer à digérer cette défaite, Luis Enrique a posté un message sur les réseaux sociaux. Après avoir animé une chaîne sur Twitch pendant le Mondial, l’entraîneur de 52 ans a renoué le contact avec les supporters pour leur demander pardon.

"Cela n’a pas été possible, nous avons essayé mais cela n'a pas suffi, a sobrement réagi Luis Enrique sur Twitter. Nous sommes désolés de ne pas vous avoir donné de la joie... C'est le football et la vie... Se relever."

Jean-Guy Lebreton avec Florent Germain