RMC Sport
en direct

EN DIRECT - FFF: Le Graët accusé de mots déplacés envers la coach des Bleues Corinne Diacre

Après avoir été mis en retrait de la présidence de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, déjà visé par un audit diligenté par le ministère des Sports, fait l'objet d'une enquête de police pour des accusations de harcèlement moral et sexuel. Suivez toutes les infos et les réactions dans le direct commenté sur le site et l'app RMC Sport.

Encore un témoignage accablant contre Le Graët, accusé de propos déplacés envers Corinne Diacre

Les témoignages commencent à s'accumuler concernant le comportement de Noël Le Graët. Ce vendredi, l'Equipe évoque la prise de parole de Aline Riera lors du dernier Comité exécutif de la FFF le 7 janvier. Membre du Comex, l'actuelle consultante pour Canal+, qui ne voulait pas que ses propos soient retranscrits au procès verbal de la réunion, a donné des éléments concernant l'attitude passée du président (en retrait) de la Fédération envers la sélectionneure de l'équipe de France féminine, Corinne Diacre.

Aline Riera a fait état de "paroles lourdes" et de "mots déplacés" répétés de la part de Le Graët envers la coach. Avec le récit d'un épisode précis: un jour, alors que Corinne Diacre croise son dirigeant et lui propose de lui faire la bise, il aurait répondu: "Je préférerais que vous me tendiez vos lèvres."

Cette prise de parole aurait été rapportée à Noël Le Graët, malgré les demandes d'Aline Riera au Comex. "Vous me mettez et vous mettez Corinne en fâcheuse position maintenant", a-t-elle écrit dans un mail du 19 janvier aux membres du Comex, selon l'Equipe.

Plus d'informations ici.

Le clan Hardouin charge aussi Le Graët

C'est par une déclaration lapidaire au détour d'un papier du Monde sur l'affaire que Dominique Rouch, porte-parole de Florence Hardouin, directrice générale mise à pied par le comité exécutif, explique que l'ancienne DG a elle été victime des agissements de Noël Le Graët: "La mise à pied de Mme Hardouin intervient quarante-huit heures après qu’elle a fait des confidences à plusieurs personnes concernant des faits de harcèlement sexuel et moral qu’elle a subis de M. Le Graët." Elle explique aussi que Florence Hardouin a gardé le silence jusque là pour "afin de protéger l’institution, sa famille et son poste.

>> Plus d'informations ici

"Un chasseur, malade du zigouigoui", le témoignage d'une ancienne collaboratrice contre Le Graët

Un nouveau témoignage contre Noël Le Graët. Il n’émane pas, cette fois, du monde du football mais de celui de l’entreprise que le président de la Fédération française de football (dont il est actuellement mis en retrait) dirigeait à Guingamp. Une ancienne collaboratrice de cette société a pris la parole dans un entretien à Presse-Océan et s’est décidée à le faire en réaction au témoignage de Sonia Souid, agent de joueurs dénonçant les propositions sexuelles du patron du foot français. Ces nouvelles accusations sont du même acabit.

>> Plus d'infos ici

"Combien de fois m’a-t-il dit: ‘tu dois être une chaude’, ‘il n’y a pas de mal à se faire du bien’… Il ne pense qu’en dessous de la ceinture", lance cette femme qui a préféré conserver l’anonymat. Elle dénonce des propos déplacés jour et nuit et raconte sa vigilance notamment quand Le Graët retrait d’un repas professionnel arrosé. "Je me disais: attention, confie-t-elle. L’alcool le désinhibait." Selon elle, "tout le monde le savait" au sujet de son comportement déplacé. "On disait entre nous que c’était un chasseur, qu’il était malade du zigouigoui."

Le rapport d'audit ne sera pas envoyé intégralement à tout le monde

INFO RMC SPORT - Les inspecteurs en charge de l’audit ont fait savoir ce mardi à la FFF que le rapport provisoire serait bien envoyé lundi prochain le 30 janvier, comme attendu. Mais toutes les parties n’auront pas l’intégralité de ce rapport qui devrait faire moins de 40 pages au total.

Noël Le Graët recevra uniquement la partie qui lui est consacrée. Idem pour Florence Hardouin. Et Philippe Diallo, en tant que président par intérim de la FFF, ne recevra que la partie relative au fonctionnement de l’instance. Les autres membres du comité exécutif ne recevront donc pas lundi une copie de ce rapport.

À partir de lundi, Noël Le Graët et Florence Hardouin disposeront de 10 jours maximum pour communiquer leurs observations aux inspecteurs qui rédigeront alors le rapport définitif avec ces éléments. C’est donc autour du 15 février que le rapport définitif, officiel et contradictoire sera envoyé au président de la FFF qui pourra alors le transmettre aux membres du Comex. Un comité exécutif spécialement dédié à ce rapport se réunira alors rapidement après pour statuer sur la situation de Noël Le Graët.

Loïc Briley

Plus d'informations ici.

"La faillite de Noël Le Graët est consommée", lance Oudéa-Castéra

Dans une interview à La Dépêche du Midi, Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports, accable encore Noël Le Graët, mis en retrait de la présidence de la FFF, dont elle estime le départ inéluctable.

"Le Comité exécutif a pris la décision de le mettre en retrait, a-t-elle souligné. C'est une volonté de réaction que j'ai saluée. Ses membres ont fait le choix d'attendre les conclusions de l'audit de l'Inspection générale de l'Éducation, du Sport et de la Recherche pour prendre une décision plus définitive sur sa gouvernance. Les conclusions leur seront communiquées le 30 janvier prochain. Ils auront ainsi la capacité, sur pièces, de prendre leur décision et leurs responsabilités jusqu'au bout. Dans les fonctions d'un président, il y a notamment une dimension de représentation. Et sur ce plan, la faillite de Noël Le Graët est consommée."

Philippe Diallo: "Je voudrais m’excuser"

Interrogé par RTL, Philippe Diallo, président par intérim de la FFF après la mise en retrait de Noël Le Graët, a livré ses excuses après les récentes affaires ayant entaché l’image du football français :

"Je voudrais quelque part m’excuser auprès de toute cette communauté parce qu’elle est attristée, parfois choquée, par ce qu’elle voit. En tant que dirigeant sportif, nous leur devons mieux. Nous devons être exemplaires lorsque l’on atteint des responsabilités importantes."

Ce qu'a dit Lannoy aux arbitres

Lors de son discours aux arbitres de l’élite réunis ces trois derniers jours à Clairefontaine, Stéphane Lannoy a donné les grandes lignes de sa vision de l’arbitrage qu’il souhaite pour le futur :

- Un arbitrage qui soit partenaire du spectacle, qu’il n’enlève pas la part belle au jeu

- Un arbitrage moins interventionniste avec des arbitres qui comprennent le jeu, les gestes naturels des footballeurs. Si une action mérite un carton rouge, il faut que cela indiscutable. Mais terminé les cartons jaunes superflus.

- Un arbitrage qui soit basé sur la concertation avec les acteurs et donc avec les clubs. Pour que personne ne soit surpris. C’est tout l’objet du comité technique de liaison qui va être créé pour dégager des grandes lignes applicables dès la saison prochaine.

- Un arbitrage plus humble qui ne se prend pas pour ce qu’il n’est pas. "Les gens se déplacent au stade pour voir les joueurs, pas l’arbitre" a-t-il notamment dit devant les arbitres de l’élite.

- Un arbitrage plus ouvert avec la sonorisation des échanges des arbitres et la possibilité qu’ils viennent s’exprimer après les matchs. De quoi faire de la pédagogie sur leur décision mais aussi de souligner positivement une prestation réussie.

Son discours a été très apprécié par les arbitres de l’élite qui lui font pleinement confiance. Lannoy est resté proche de tous lui qui n’a arrêté d’arbitrer qu’il y a 5 ans seulement.

LB

la répartition des pouvoirs au sein de la DTA

Alors que Stéphane Lannoy avait candidaté au poste de Directeur Technique de l’Arbitrage pour succéder à Pascal Garibian, le Comité Exécutif de la FFF avait finalement décidé le 6 janvier 2023 de confier ce poste à Anthony Gautier et de confier la gestion du secteur pro à Lannoy. Ce qu’il a découvert suite à ce fameux comité exécutif. Une fois la déception digérée de ne pas avoir eu le poste, il n’était évidemment pas contre d’accepter cette mission au service du foot pro mais souhaitait légitimement avoir des garanties sur le périmètre de chacun.

Après des échanges avec Philippe Diallo (président par intérim de la FFF), Eric Borghini (Président de la CFA) et Marc Keller qui était en charge du jury chargé de désigner le nouveau DTA, Lannoy a été rassuré sur son autonomie et a donc pleinement accepté son poste de directeur en charge de l’arbitrage professionnel. Deux autres directeurs ont été nommés au même moment : Stéphanie Frappart en charge de l’arbitrage féminin et Alain Sars en charge de l’arbitrage amateur.

LB

Media-training pour les arbitres

Durant les prochains mois, les arbitres vont bénéficier de session de media-training notamment pour savoir gérer les communications de crise après un match tendu avec polémique. L’objectif étant qu’ils puissent venir s’exprimer publiquement à partir de la saison prochaine.

Le Comité exécutif de la FFF devra de toute façon valider l’ensemble de ces nouveautés avant de les voir mettre en application. Selon Eric Borghini il s’agit là d’une "rupture avec le passé. Terminé le clonage et les arbitres athlètes-robots. Place à l’humanité. On veut faire émerger les magnifiques personnalités qu’il y a dans l’arbitrage français."

Toutes les infos sur la révolution dans l'arbitrage par ici

LB

Autre grande nouveauté, la prise de parole dans la presse des arbitres

Il s’agit là d’une vraie rupture avec la politique de l’ancien DTA Pascal Garibian qui refusait que les arbitres ne viennent s’exprimer après un match. Ce principe n’a pas encore été officiellement acté par le comité exécutif de la FFF mais ça bouge en coulisses. Un comité technique de liaison va être très prochainement créer dans lequel on retrouvera des représentants de clubs de L1, L2, des membres de la Commission Fédérale de l’Arbitrage, les patrons de la DTA Gautier-Lannoy et des représentants de la LFP.

L’idée étant de définir de façon concerté les contours des grandes lignes de l’arbitrage français. Il y sera question de ligne technique liée notamment aux fautes, aux cartons, à la gestion de certaines situations et donc à la communication globale (sonorisation et prise de parole publique). Une première présentation de ce projet sera faite par Eric Borghni président de la CFA (commission fédérale de l’arbitrage) lundi lors du collège des clubs de L1.

LB

Labrune moteur pour la sonorisation

Il s’agit là d’une forte demande des clubs professionnels et Vincent Labrune, président de la LFP a été un artisan important de ce changement. Il voit dans cette évolution l’occasion de créer encore plus de valeur au championnat notamment pour le futur diffuseur TV qui bénéficiera à plein de cette sonorisation. Le lancement de l’appel d’offre des droits tv à l’automne prochain n’est évidemment pas étranger à cette évolution. Si l’IFAB refuse cette expérimentation, le comex de la FFF demandera au moins que les échanges arbitre-VAR lorsque l’arbitre visionne l’écran soit diffusés.

LB

La FFF va demander la sonorisation des arbitres

C'est l'autre information de ce comex. La Fédération française de football (FFF) va demander à l'Ifab, gardien des règles du jeu, l'autorisation de sonoriser ses arbitres en Ligue 1, a-t-on appris jeudi auprès du président de la Commission fédérale des arbitres, Eric Borghini, soit pendant tout le match, soit a minima pendant les phases de recours au VAR.

Toutes les infos sur cette innovation très attendue par ici

Statut quo sur la gouvernance de la FFF et la situation de Le Graët

Comme attendu, aucune nouvelle décision n’a été prise durant le Comex du jour à la FFF. L’ensemble des membres du Comité exécutif ont participé à la réunion, excepté Vincent Labrune, en déplacement à New York pour raison professionnelle. Noël Le Graët, toujours aux Antilles, n’y pas pris part, même s’il en avait le droit. L’organisation provisoire avec Philippe Diallo président-directeur général par intérim va se poursuivre. L’ouverture, par la justice, d’une enquête préliminaire pour harcèlement moral et sexuel contre Noël Le Graët ne change en rien la position du comex qui attend les conclusions du rapport d’audit.

Le rapport provisoire sera adressé à tous les membres du comex le 30 janvier. A partir de cette date, Noël Le Graët et Florence Hardouin, qui seront particulièrement visés par l’enquête, auront 15 jours pour donner les observations. Le comex se réserve le droit de donner aussi les siennes. Le rapport final, contradictoire, sera publié mi-février et c’est à ce moment-là que le comex prendra une nouvelle position officielle au sujet de Noël Le Graët toujours mis en retrait de la présidence.

L.Briley

Plus d'informations ici.

Fin du Comex

Le Comex est fini. Laura Georges est sortie par une porte de derrière et n'a pas souhaité s'exprimer. Elle vient de revenir au siège de la FFF. Un communiqué pourrait suivre.

V.Jamin

Philippe Diallo et Laura Georges sont arrivés pour le Comex

Alors qu'un Comex de la FFF doit se tenir en visio à partir de 11h ce jeudi, le président par intérim Philippe Diallo et Laura Georges, membre du comité exécutif, sont entrés au siège de la FFF.

A noter que Noël Le Graët ne sera pas physiquement présent et se trouve actuellement en Martinique. Pour le moment, la présence médiatique reste assez faible au siège de la Fédération française de football.

Avec VJ

FFF : Nouvelle réunion à venir concernant l’avenir de Le Graët

Les enjeux du nouveau Comex de la FFF

Une nouvelle réunion du Comité exécutif de la FFF aura lieu ce jeudi, environ une semaine après l'annonce de la mise en retrait de Noël Le Graët de ses fonctions de président de la Fédération. Depuis, une enquête préliminaire pour harcèlement moral et sexuel a été ouverte à son encontre. Mais le Comex semble plus suivre l'idée d'attendre les conclusions de l'audit pour prendre d'autres décisions.

>> RMC Sport vous explique tout par là

Aulas s'inquiète de la crise à la FFF

Interrogé par L'Equipe sur les derniers événements dans l'affaire Noël Le Graët, et l'ouverture d'une enquête pour harcèlement moral et sexuel, le président de l'OL Jean-Michel Aulas, membre du Comex à la FFF, n'a pas caché sa préoccupation cette semaine.

"C'est inquiétant qu'il n'y ait pas de journée sans qu'un nouveau développement intervienne, a expliqué le président de l'OL. Mais il n'y a pas de procédure contradictoire. J'essaie donc d'être prudent. J'ai vu le communiqué de Noël qui maintient ses positions... C'est inquiétant, mais je suis aussi perplexe. Il y a une distorsion terrible entre ce qui est dit d'un côté et ce que répond Noël. Il faut que je puisse échanger avec lui."

S'il évoque une "éventualité", Aulas juge toutefois "prématuré" de demander la démission de Le Graët (qui s'est mis en retrait) et donne rendez-vous au prochain Comex, jeudi. Il exclut par ailleurs une démission collective du Comex.

>> Une prise de parole à retrouver ici

Bonjour à tous

L'avenir de Noël Le Graët et les conséquences de son dérapage sur Zinedine Zidane continue de bouleverser le football tricolore et en particulier la Fédération française de football.

Convaincu de se mettre en retrait jusqu'à la fin de l'audit ministériel au sein de l'instance, le président de la FFF a laissé la place à Philippe Diallo pour un intérim.

RMC Sport