RMC Sport

Equipe de France: Areola ou Mandanda, qui va profiter de l'absence de Lloris?

Si Mike Maignan a été appelé pour pallier la blessure d'Hugo Lloris, touché au bras gauche, Steve Mandanda part favori pour débuter dans les buts de l’équipe de France contre l’Islande (11 octobre) et la Turquie (14 octobre) dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2020.

Sans surprise, le choix du staff tricolore s’est tourné vers Mike Maignan. Le Lillois a été appelé ce samedi en équipe de France pour pallier la blessure d’Hugo Lloris, lourdement touché au bras gauche lors de la défaite de Tottenham à Brighton (3-0) en Premier League. A la troisième minute de jeu, Lloris s'est élevé dans les airs pour réceptionner un centre venu de sa droite et s'est blessé tout seul en chutant lourdement en arrière sur son coude gauche.

Placé sous oxygène par les soigneurs, il a été évacué sur civière et remplacé par l’Argentin Paulo Gazzaniga. La durée de son indisponibilité n'est pas encore connue. En son absence, Steve Mandanda part favori pour débuter dans les buts de l’équipe de France contre l’Islande (11 octobre) et la Turquie (14 octobre) dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2020.

Récompense logique pour Mandanda

Pas convoqué lors des deux précédents rassemblements des Bleus, Mandanda a logiquement été récompensé de son excellent début de saison en étant rappelé par Deschamps. "Il est décisif. Il a une expérience et un vécu avec nous. La situation des gardiens peut évoluer. Mais par rapport à ce qu’il réalise depuis le début de la saison avec son club, j’ai pris la décision qu’il revienne. Il garde la place qui était la sienne quand il était là, à savoir le poste de n°2", a indiqué Deschamps jeudi en conférence de presse.

Performant avec l’OM et expérimenté (28 sélections), Mandanda doit-il toutefois craindre la concurrence d’Alphonse Areola? Alors qu’il était parti pour passer la saison sur le banc du Real Madrid, le portier prêté par le PSG revenait en force ces derniers jours, jusqu'à sa bourde ce samedi. Impeccable lors de sa première titularisation le 25 septembre contre Osasuna (2-0), Areola a profité des maux d'estomac de Thibaut Courtois pour entrer à la pause face au Club Bruges mardi en Ligue des champions (2-2).

Areola fautif contre Grenade

Rentré dans un contexte difficile, Areola a eu le mérite de maintenir son équipe dans la partie en remportant un face-à-face avec Emmanuel Dennis alors que les Belges menaient 2-0. De quoi alimenter les débats sur la hiérarchie des gardiens madrilènes, Courtois enchaînant les prestations décevantes depuis quelques semaines.

Si Zinedine Zidane a tenu à défendre le Belge vendredi en estimant qu’il était "injuste" qu’il se fasse siffler par ses propres supporters, l’entraîneur du Real a aussi expliqué qu’il n’y avait "pas de hiérarchie" pour ses gardiens. "On a toujours envie de dire qu’il y a une hiérarchie, on peut dire tout ce qu’on veut. Le seul truc, quand tu es entraîneur, c’est que tu ne peux pas dire: ‘Lui est plus important lui’. Chacun sait où il est, il n’y a pas besoin de le dire", a-t-il lancé, avant de complimenter Areola. "Il s’est intégré super vite parce qu’il est content d’être là. Quand tu es content d’être dans un endroit et que tu aimes ce que tu fais, c’est bien. C’est bien pour lui, il s’est vite adapté", a-t-il souligné.

Il profite de l'absence de Courtois

Officiellement victime d’une "gastro-entérite aigüe avec déshydratation" contre Bruges et pas suffisamment remis pour pouvoir tenir sa place, Courtois n’était pas présent ce samedi pour la rencontre du Real contre Grenade (2-0) lors de la huitième journée de Liga. C’est donc Areola, encensé par la presse madrilène après son entrée en Ligue des champions, qui a été titularisé. Longtemps vigilant sur les rares offensives adverses, il semblait bien parti pour signer un clean-sheet. Mais il a gâché sa prestation à la 69e en se rendant coupable d'une faute bête dans sa surface sur Carlos Fernandes après avoir pris trop son temps pour dégager. Le penalty a été transformé par Darwin Machis. Il a été battu une seconde fois à la 77e sur une reprise de Domingos Duarte à la réception d'un corner.

Suffisant pour permettre à Mandanda de conserver son avance ? Au moment de trancher, Deschamps se souviendra peut-être aussi que la dernière fois que Lloris avait été contraint de déclarer forfait chez les Bleus, Areola avait brillé face à l’Allemagne (0-0) en réalisant pas moins de six arrêts, le 6 septembre 2018, en Ligue des Nations. Mais il avait aussi livré une copie plus frustrante trois jours plus tard contre les Pays-Bas (2-1).

RR