RMC Sport

Equipe de France: comment Pogba joue son rôle de fédérateur dans le groupe

Paul Pogba, milieu de terrain de l’équipe de France, raconte son rôle de leader au sein du groupe dans une interview croisée avec Patrick Vieira, accordée à L’Equipe. Le staff lui demande de s’adresser aux joueurs.

Il n’est pas capitaine mais fait partie des leaders de l’équipe de France. Paul Pogba est même l’une des pierres angulaires des Bleus, qui débutent leur Euro, ce mardi face à l’Allemagne (21h). Dans une interview croisée avec Patrick Vieira dans L’Equipe, le joueur de Manchester United revient sur sa mission auprès de ses partenaires. Il est un relais essentiel au staff, et même au capitaine Hugo Lloris auprès des troupes.

Varane fait le discours général, Pogba parle aux joueurs individuellement

"Dans le vestiaire, je vais parler, explique le joueur de Manchester United. Mais par exemple, en équipe de France, je sais que Varane sera celui qui fera un discours général. Moi j'aime parler individuellement, dire aux joueurs: 'OK, comment tu te sens? Si tu vois que ce n'est pas bon de sortir comme ça, tu me parles, etc.' J'essaie de le mettre à l'aise pour qu'on soit mieux sur le terrain."

"Un Zlatan (Ibrahimovic, son ancien équipier à Manchester United, ndlr) a ce charisme, poursuit-il. Il va crier sur des joueurs pour les motiver. Pas moi. Je vais parler pour sortir le meilleur de mon coéquipier. Sur le terrain, j'essaie de parler devant moi. C'est-à-dire aux attaquants, aux ailiers, je vais les replacer. Comme le dit Patrick, tout le monde est un leader. Mais c'est le groupe, le staff qui vont te donner la clé du leadership. On va arriver et te dire: 'Paul, parle avec le groupe, dis quelque chose.' Le coach va venir et, par exemple, va dire: 'Va voir Kylian, va parler avec Kylian sur les efforts défensifs.' Les gens me mettent à l'aise. Hugo (Lloris) va venir: 'Parle aux joueurs sur le terrain'."

"La Pioche" revient notamment sur ses propos devenus célèbres lors de l’avant-match du 8e de finale de la Coupe du monde 2018 face à l’Argentine (4-3) quand il s’adresse à équipiers: "Messi, pas Messi, je m’en bats les c…". "J'ai toujours parlé, en fait, rappelle-t-il. Moi, je suis un mauvais perdant (il sourit). Je veux mettre tout le monde dans ce même état d'esprit: on vient pour gagner. Quand je vois mon coéquipier faire un tacle, il récupère la balle, ça te donne un coup de boost. Tu as envie, toi le prochain, d'arrêter le joueur. Le leadership, ce n'est pas que parler, pas que crier, cela peut être plein de choses."

NC