RMC Sport

Équipe de France: Deschamps réagit à la situation de Mbappé et peste contre le calendrier

Au cœur de toutes les attentions, Kylian Mbappé a logiquement été convoqué jeudi avec les Bleus pour les trois matches de qualifications au Mondial 2022. S’il admet que la situation du Parisien convoité par le Real Madrid a de quoi perturber la préparation tricolore, Didier Deschamps ne veut pas interférer dans les choix de carrière de l’international français.

C’est l’heure de la rentrée pour les Bleus. Une rentrée particulière pour l’équipe de France, à peine remise de sa terrible désillusion à l’Euro. Mais pour un joueur plus que les autres, cette reprise internationale a un goût particulier. Alors que le Real Madrid a fait une offre de 160 millions d’euros pour l’arracher au Paris Saint-Germain, Kylian Mbappé est au centre de toutes les attentions ces derniers jours.

Et tandis qu’en conférence de presse, Didier Deschamps annonçait quelques choix forts – Olivier Giroud pas convoqué, quatre nouveaux, Mike Maignan désormais numéro 2… –, la question autour de la situation de l’attaquant français de 22 ans n’a pas manqué. Bien évidemment, le sélectionneur français n’avait pas d’infos concernant un éventuel transfert à communiquer aux médias. Il a quand même indiqué que le flou qui règne autour de sa situation pouvait perturber, un peu, la préparation du groupe France, alors que tout pourrait se jouer entre le PSG et le Real Madrid dans les dernières heures du mercato, le 31 août.

>> Revivez l'annonce de la liste des Bleus de Deschamps

Deschamps: "Je ferai en sorte d’être conciliant dans la mesure du possible"

"Je ne peux pas répondre à sa place. Il vaut mieux lui poser la question, je n’ai pas les tenants et les aboutissants. La fermeture du mercato, c’est mardi soir. Ça coïncide avec une veille de match pour nous (le 1er septembre contre la Bosnie). Est-ce que c’est l’idéal? Evidemment, non. Kylian, comme d’autres joueurs peuvent être dans le cas de figure où ils sont amenés à devoir changer de club. Je ferai en sorte d’être conciliant dans la mesure du possible, puisqu’il en va de leur avenir."

Soucieux de la bonne condition mentale des joueurs qui composent ce premier groupe post-Euro – volontairement composé de 23 éléments, pour éviter la "frustration" des trois en tribunes, comme l’a confirmé DD –, Deschamps n’a en tout cas pas de conseil de carrière à donner au buteur parisien. "Je peux être amené à en discuter avec eux, tout au plus donner un avis. Mais la décision leur appartient", a-t-il assuré.

Les Bleus débuteront leur phase de qualifications pour le Mondial 2022 de septembre contre la Bosnie, le 1er à Strasbourg, puis en Ukraine le 4 et face à la Finlande trois jours plus tard à Lyon. Avec sept points pris sur neuf possibles, les joueurs de Didier Deschamps occupent actuellement la première place de leur groupe, devant l’Ukraine (trois points).

Romain Daveau Journaliste RMC Sport