RMC Sport

Équipe de France: que vaut Koundé au poste d'arrière droit?

Défenseur central de formation, le jeunes Jules Koundé est appelé à évoluer comme latéral droit avec les Bleus contre le Portugal, ce mercredi soir (21h). Dans ce rôle, qu'il a testé à la fois en club et en sélection, l'ancien Bordelais a déjà convaincu.

Son heure est venue. Surprise de la liste des 26 de Didier Deschamps pour l'Euro, Jules Koundé va connaître ce mercredi sa première titularisation avec l'équipe de France. Le défenseur de 22 ans va être aligné dès le coup d'envoi du choc de la troisième journée du groupe F face au Portugal (21h). Il ne sera pas aligné comme défenseur central, son poste de prédilection, mais en tant qu'arrière droit à la place de Benjamin Pavard, qui a souffert face à la Hongrie (1-1).

C'est dans ce rôle de latéral que Jules Koundé a fait ses débuts avec l'équipe nationale, lors du match de préparation remporté 3-0 début juin face aux Gallois. Le sélectionneur l'avait fait entrer à la pause, à la place de Benjamin Pavard. Ce changemnet avait alors montré qu'il était déjà passé devant Léo Dubois dans la hiérarchie.

Sur le terrain, il avait convaincu. Une de ses premières récupérations, de la tête, avait abouti à un but d'Antoine Griezmann. Didier Deschamps avait apprécié: "Il a le volume et il est à l'aise avec le ballon. (...) Je sais très bien que c'est un défenseur central, mais je l'ai déjà vu performant avec son club à ce poste là".

Des qualités offensives qui s'ajoutent à son profil axial

Avec le Séville FC, qu'il a rejoint en 2019 en provenance des Girondins de Bordeaux, son club formateur, Jules Koundé a en effet démontré son aptitude à évoluer aux deux postes. Il s'est fait remarquer à plusieurs reprises sur sa capacité à se projeter, à apporter du surnombre et à faire des différences avec sa vitesse. Contre le Stade Rennais en Ligue des champions au mois de décembre, il avait trouvé le chemin des filets et avait donc contribué directement à la victoire 3-1 de l'équipe espagnole. Julien Stéphan, l'ancien entraîneur des Bretons, n'avait ensuite pas manqué de louer ses qualités dans les colonnes de L'Équipe: "Il a les connaissances tactiques, les ressources techniques et la perception du jeu qui lui permettent de ne pas être embêté quand il est proche de la ligne de touche".

En février, c'est même en tant que défenseur axial que Jules Koundé avait marqué les esprits avec un but sensationnel contre le FC Barcelone en demi-finale de Coupe du Roi (succès 2-0). Il avait pris le ballon dans son camp et profité d'un relais pour engager un rush sur le flanc droit, éliminer trois adversaires et frapper à l'entrée de la zone de vérité. Le genre d'action qu'il pourrait très bien être amené à réaliser en tant que latéral avec les Bleus.

Les statistiques appuient toutes ces bonnes impressions. Sur l'aspect offensif, Opta a révélé que Jules Koundé a effectué 887 passes vers l'avant en championnat cette saison, soit plus que tout autre joueur de champ. Sur le plan défensif, il a dominé ses coéquipiers en ce qui concerne le pourcentage de duels aériens remportés (65%).

"À droite ou à gauche, peu importe"

Avant le début de l'Euro, l'intéressé s'était exprimé sur sa polyvalence et n'avait pas manqué d'appuyer sa candidature pour jouer latéral droit: "J'ai été amené à jouer à droite plusieurs fois au cours des dernières années, que ce soit avec Séville ou Bordeaux. C'est un poste auquel je joue quand on me le demande".

"Tout le monde sait que mon poste de prédilection est dans l'axe. Mais je reste à disposition du coach, peu importe si c'est à droite ou même à gauche, même si ce n'est pas évident pour moi. Je ferai du mieux que je peux, si j'ai à le faire", avait même ajouté celui qui exprimait l'ambition de ne pas simplement être inscrit sur les feuilles de match. Un objectif qui va donc être largement rempli.

JA