RMC Sport

Espoirs: Guendouzi blessé, inquiétude avant l’Euro et les JO de Tokyo

Le Hertha Berlin a confirmé ce jeudi la blessure de Mattéo Guendouzi. Le milieu français pourrait souffrir d’une fracture du métatarse et se retrouve donc incertain pour la fin de l’Euro Espoirs et potentiellement pour les Jeux olympiques à Tokyo cet été.

Aïe, voilà qui pourrait faire mal aux ambitions des Bleuets lors de la fin de l’Euro Espoirs. Adversaires des Pays-Bas, le 31 mai, lors des quarts de finale de la compétition continentale, les protégés de Sylvain Ripoll pourraient bien avoir perdu leur capitaine Mattéo Guendouzi.

Titulaire ce jeudi lors de la victoire du Hertha Berlin contre Fribourg (3-0) en Bundesliga, le milieu prêté par Arsenal est sorti blessé quelques minutes avant la mi-temps et les premiers éléments transmis par le club allemand laissent craindre une longue absence.

"Mattéo Guendouzi a été remplacé pour une suspicion de fracture du métatarse au pied, a indiqué le Hertha dans un message posté sur les réseaux sociaux. Il va subir de nouveaux examens médicaux vendredi. Bon rétablissement Mattéo!"

>> La Bundesliga est accessible via l'offre RMC Sport-beIN Sports

Guendouzi va devoir cravacher pour voir Tokyo

Après Jeff Reine-Adélaïde, victime d’une grosse blessure au genou et d’ores et déjà forfait pour les deux rendez-vous des Bleuets, les Espoirs tricolores pourraient donc perdre un autre cadre de l’équipe. La participation du milieu passé par le centre de formation du PSG au quarts de finale de l’Euro Espoirs parait des plus compromises.

Sauf un miracle et une guérison éclair, Mattéo Guendouzi ratera la phase finale de la compétition en Hongrie (du 31 mai au 6 juin). Fin du rêve aussi, de le voir figurer au sein de la liste élargie de Didier Deschamps pour l’Euro avec les Bleus (du 11 juin au 11 juillet).

Si sa blessure au pied était finalement moins grave que prévu, Mattéo Guendouzi pourrait essayer de revenir à temps et d’être présent sur la liste de Sylvain Ripoll pour les Jeux olympiques de Tokyo où le groupe tricolore affrontera le pays hôte, le Mexique et l’Afrique du Sud.

Mais là encore, le temps risque de lui manquer en raison des dates du tournoi nippon et du temps de convalescence classique pour une fracture du métatarse (au moins six semaines dans la plupart des cas). Prévue du 21 juillet au 7 août, la compétition de football aux JO est déjà dans 75 jours, soit deux mois et deux semaines. Le contre-la-montre commence pour le capitaine des Bleuets.

JGL